ISSA
Plus d'infos sur ISSA
Rock 'n' Roll, Hard Rock

Run With The Pack
Enora
Journaliste

ISSA

«« Run With The Pack », un album pas fondamentalement décevant mais qui n'apporte absolument rien au monde de la musique tant le groupe s'est contenté de réutiliser des codes musicaux dépassés»

11 titres
Rock 'n' Roll, Hard Rock
Durée: 43 mn
Sortie le 20/04/2018
5547 vues

Issa est un groupe de Melodic Rock formée autour de la chanteuse Issa Oversveen et bien que « Run With The Pack » soit le cinquième album du groupe, je n'avais encore jamais entendu parler d'eux. Mais lançons –nous sans plus tarder dans cet album, pour le meilleur comme pour le pire…

Je suis très surprise par le premier morceau « Am I Losin' You », très Rock old school et un peu niais sur les bords, mais après tout, j'ai aussi voulu chroniquer cet album pour essayer de nouvelles choses, alors je vais essayer de ne pas m'arrêter à cette première impression. La composition est relativement simple et très classique pour un groupe de Rock/Hard Rock, ça manque d'ailleurs de renouveau pour moi et j'ai l'impression d'écouter un album qui a plus de vingt voire trente ans, autant vous dire que ça ne me réjouit pas pour le moment. Le riff de guitare du titre éponyme a, sur le début, quelque chose qui évoquerait presque les airs de certains groupe de Melodic Death Metal d'il y a une dizaine d'années, mais ISSA en revient très vite à ses racines avec une technique de chant efficace mais très diva du Metal. C'est convaincant mais trop théâtral pour moi. Avec « Sacrifice Me », j'ai plus l'impression de plonger dans un univers proche de Battle Beast, ligne mélodique oblige. A mon grand bonheur, une voix masculine, celle de Deen Castronovo, vient contrebalancer le ton trop girly que prenait peu à peu cet album ! La chanson est douce et plutôt réussie dans l'ensemble.

« How Long » vous donnera sans aucun doute, comme ce fut pour moi, une terrible impression de déjà entendu, et surtout en mieux… Enfin bref, je n'en dit pas plus mais sur ce coup là, je ne suis pas du tout le groupe et je passe vite à la suite parce que le vintage ça va bien deux minutes mais on fait aussi des choses merveilleuses dans la musique du XXIème siècle… Pour continuer dans la même veine, à laquelle je ne parviens décidément pas à accrocher, « The Sound of Yesterday » porte à merveille son nom tant on a l'impression d'avoir entendu mille fois le même morceau. Fondamentalement, je n'ai rien contre les artistes de ce genre musical mais je leur reproche souvent d'être bloqués dans des codes musicaux datés et dépassés. Je ne le dirais jamais assez mais je préfère mille fois un artiste qui fait quelque chose de mauvais en osant des choses, un peu à l'image du dernier album de Jack White pour citer un nom universellement connu, plutôt qu'un artiste qui propose un bon album de sons recyclés. Vous voyez le film « Rock Forever » avec Alec Baldwin et Tom Cruise ? Et bien « Come Back Again » aurait parfaitement pu servir de bande-son, c'est tout ce que j'ai à dire.

Si « Talk To Your Heart » demeure très classique, le duo piano-voix fait toujours son effet, surtout que malgré le fait que les compositions ne me séduisent pas, je reconnais sans peine que la chanteuse du groupe, Issa Oversveen, a de belles capacités ! La sobriété du morceau, puisque la guitare et la batterie se joignent ponctuellement à l'ensemble, joue en sa faveur et le titre est plus convaincant. Même constat pour « Bittersweet » mais la chanson revient vers des influences plus old school qui ne me parlent pas alors je ne m'étends pas à ce sujet. Avec « Closer To You », le groupe propose un morceau un poil plus moderne mais ça reste assez niais et je ne rentre pas dans leur univers, même si c'est très propre musicalement et très bien exécuté. « Irreplaceable » cadre bien dans l'ensemble mais me fait penser à un groupe plus récent, Halestorm, en version néanmoins très édulcorée et sans la voix puissante et chaude de Lzzy Hale. Et on finit sur « Everything To Me », un morceau qui ne se démarque pas particulièrement du reste de cet album.

« Run With The Pack » n'est pas un album fondamentalement décevant mais il est évident qu'il n'apporte absolument rien au monde de la musique tant le groupe s'est contenté de réutiliser des codes musicaux qui ont fait leurs preuves, certes, mais qui aujourd'hui semblent dénués d'intérêt pour beaucoup de personne. Il faut parfois laisser aux « vieux » groupes ce genre ce composition old school car ils parviennent encore à y insuffler un certain charme, mais si la jeunesse se met à faire pareil, on s'ennuie, rien de plus.