Rugged And Unplugged
Fred H
Journaliste

VANDENBERG'S MOONKINGS

«« Rugged And Unplugged » fait – plutôt bien - du neuf avec du vieux. Les adeptes du guitar hero Vandenberg et les aficionados des expérimentations acoustiques seront forcément conquis. »

8 titres
Hard Rock
Durée: 26'25 mn
Sortie le 23/11/2018
2313 vues
Surtout connu pour avoir été le guitariste soliste de Whitesnake de 1987 à 1990 et de 1994 à 1997 (trois disques), Adrianus van den Berg a bien d'autres cordes à sa six-cordes. Ces deux dernières décennies, entre son groupe baptisé Vandenberg (fallait y penser) et quelques collaborations ici et là (dont le projet Manic Eden avec des membres du serpent blanc et de Little Caesar), le batave s'est surtout consacrer à sa famille et à son autre grande passion qu'est la peinture. Depuis quatre ans, il est tout de même de retour sur le devant de la scène avec son projet Vandenberg's MoonKings (un premier opus éponyme en 2014 et un « MKII » en 2017).

Pour ce troisième effort sous cette bannière, le néerlandais a décidé de piocher dans sa discographie (ses débuts remontent en 1979 avec Teaser) pour revisiter certains de ses compositions en versions acoustiques. « Pour moi, un bon titre est une chanson qui reste forte même après avoir été complètement réduite à l'essentiel », explique l'intéressé. Presque uniquement épaulé par son chanteur et compatriote Jan Hoving (ex-Bagheera et Stonefly), le natif d'Enschede a souhaité jouer la carte de l'authenticité et d'une certaine intimité propice à ce genre de format. Les différentes prises ont donc été faites entre le home studio d'Adrian et la ferme du vocaliste pour restituer une « musique qui vient directement du coeur ». Produit par le maître ès gratte en personne (comme les deux précédents opus), les arrangements font la part belle au timbre chaud de Jan et au toucher toujours si délicat de 'Adje'. Le bon hard rock 70s/80s de départ ('What Doesn't Kill You', 'One Step Behind', 'Breathing') - classique certes mais des plus efficace - se voit ici retravaillé pour être offert en mode débranché et agrémenté de quelques orchestrations. Une seule plage ('Out Of Reach') est interprétée avec une section rythmique basse-batterie (et quelques violons aussi) dans le cas présent. Les power ballades d'origine ('Burning Heart', 'Walk Away', 'Breathing'), déjà débordantes d'émotion à la base, sont elles aussi épurées et transcendées par les deux compères. Le duo guitare-voix fonctionne parfaitement. Le chant se veut doux mais malgré tout puissant juste comme il faut. Le binôme a même choisi de reprendre l'un des hits du célèbre combo de David Coverdale ('Sailing Ships' issu de « Slip of the Tongue »). Le résultat est une fois encore sublime. Semble-t-il inspiré lors de l'enregistrement, comme un instantané de l'instant, Adrian a voulu livré une courte piste 100% inédite et totalement instrumentale ('Sundown') qui soit dit en passant n'apporte finalement pas grand chose.

Même si on aurait aimé un ou deux véritables nouveaux morceaux en plus ou quelques autres remodelées supplémentaires, rien de particulier à reprocher à ce « Rugged And Unplugged » qui fait – plutôt très bien - du neuf avec du vieux. Les adeptes du guitar hero Vandenberg et les aficionados des expérimentations acoustiques seront forcément conquis.

VANDENBERG'S MOONKINGS
Plus d'infos sur VANDENBERG'S MOONKINGS
Hard Rock
Chroniques