ROBERT JON & THE WRECK
Plus d'infos sur ROBERT JON & THE WRECK
Rock Alternatif / Stoner

Last Light On The Highway
Carmziofa
Rédacteur en Chef

ROBERT JON & THE WRECK

«Avec ''Last Light On The Highway'', Robert Jon & The Wreck nous livre un de ses meilleurs albums. Un concentré de rock sudiste de haut vol à écouter de toute urgence.»

11 titres
Rock Alternatif / Stoner
Durée: 44 mn
Sortie le 08/05/2020
1476 vues

Enregistré à cheval entre les États Unis et l'Australie, le nouvel album de Robert Jon & The Wreck arrive juste un an à peine après ''Take Me Higher''. Intitulé ''Last Light On The Highway'', Il confirme tout le bien que nous pensons du combo américain et que nous avions pu découvrir en novembre 2018 aux Étoiles à Paris.

Taillé dans le marbre de la pure tradition du rock sudiste, ce nouvel opus est un concentré de puissance et de mélancolie. Le quintette qui regroupe en son sein Robert Jon Burrison (chant / guitare), Henry James (guitares), Steve Maggiora (claviers), Warren Murrel (basse) et Andrew Espantman (batterie) continue d'assoir sa réputation en Europe tout en bénéficiant de premières parties prestigieuses en compagnie de Joe Bonamassa, Buddy Guy ou Eric Gales.

Le premier titre et single 'Oh Miss Carolina' pose d'entrée les bases de ce magnifique opus. Cette ballade sent bon l'Amérique sudiste profonde avec un couplet tout en douceur, un refrain taillé pour le live et un solo puissant et incisif. Excellente entrée en matière.

Robert Jon & The Wreck puise également ses inspirations dans les codes musicaux de la soul ('Work It Out'), dans le classic rock ('Don't Let Me Go') mais aussi de façon plus surprenante dans le rock progressif burné typé années 70 ('Last Light On The Highway'). Ce dernier titre est un chef d'oeuvre: de longues parties instrumentales, des changements rythmiques, des parties groovy, des séquences aériennes.....le tout concentré en 6 minutes. A lui tout seul, ce titre vaut le détour !

Ce nouvel album est également truffé de ballades puissantes ('Tired Of Drinking Alone' , 'Do You Remember'), parfois envoutantes ('Gold', 'One Last Time'), résolument rock ('This Time Around') mais aussi de titres pêchus dans le pur esprit sudiste burné ('Can't Stand It'). Côté ballade, Robert Jon flirte parfois avec l'esprit de John Cougar ou Jackson Browne, des pointures qui ont marqué le rock dans les années 80 aux US.

Avec ''Last Light On The Highway'', Robert Jon & The Wreck nous livre un de ses meilleurs albums. Un concentré de rock sudiste de haut vol à écouter de toute urgence.