Riven
Enora
Journaliste

SHADECROWN

«« Riven », un bon album mais trop propre, trop scolaire, trop dans les codes pour passer au niveau supérieur »

8 titres
Melodic Death/Doom Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 11/10/2019
545 vues

Formé en 2012 en Finlande, Shadecrown est un groupe de Melodic Death Metal et de Doom Metal dont le premier album, « Agonia » est paru en 2016. Trois ans plus tard, un successeur a été trouvé ! Il s'agit de « Riven » que nous découvrons sans plus tarder.

‘Not Until The End' témoigne du soin apporté par les musiciens de Shadecrown a la construction d'un contexte à cet album qu'ils nous proposent ; et le choix d'une ligne de piano mélancolique mais sobre a tout pour séduire les amateurs du genre avant que les guitares de Joonas Vesamäki et Riku Niemonen ne se mettent à rugir ! Bien que moins énergique, ‘Lifelong Dying' n'est pas sans intérêt grâce à une atmosphère sombre et un bon travail sur la rythmique qui fait de ce titre un passage agréable sur album et sans doute l'occasion de souffler un peu en live. On retrouve alors le clavier de Saku Tammelin sur ‘Rain's Edge', offrant un beau contraste avec les couleurs profondes de la basse et du scream. Les guitaristes en profitent pour se balader à la frontière du Melodeath et du Heavy avec des riffs ronflants et très entraînants. ‘The Ghost I Mourn' est un bon morceau mais qui commence à mettre en avant un manque d'audace du groupe qui semble bien parti pour se limiter aux standards du genre, très proprement cela dit.

Dévoilée en vidéo il y a maintenant quelques temps, ‘Incomplete' est un titre qui se dévoile progressivement, avec la délicatesse à laquelle le groupe nous a habitué, sans pour autant renoncer à une ligne rythmique puissante et qui vous donnera sans doute envie d'agiter la tête grâce au travail de Janne Salmelin à la basse et Kalle Varonen à la batterie. Shadecrown offre ensuite quelque chose de plus tourbillonnant et infernal qui permet à Jari Hokka de continuer à affirmer sa position de frontman sur ‘Hate Reflected', une chanson qui compense la timidité de ‘The Ghost I Mourn' par exemple. La fin se fait pressentir avec le solennel ‘Divided' et son groove lent mais efficace qui reste classique dans son exécution. Si ‘Traces' n'apportera rien de sensationnel à l'album, la chanson offre une conclusion honorable au groupe.

« Riven » est un bon album de Melodic Death Metal auquel il manque surtout un grain de folie pour passer au niveau supérieur (et sur lequel on aimerait sentir davantage d'éléments musicaux issus du Doom, plutôt qu'uniquement des ambiances). Shadecrown fait du bon travail mais cela reste trop propre, trop scolaire, trop dans les codes pour réellement emporter les foules et faire voyager les esprits !


SHADECROWN
Plus d'infos sur SHADECROWN
Melodic Death/Doom Metal
Chroniques
Agonia
2016