REPLACIRE
Plus d'infos sur REPLACIRE
Technical Death Metal

Do Not Deviate
Julien Pingenot
Journaliste

REPLACIRE

«Un album technique, brutal et jouissif !!»

11 titres
Technical Death Metal
Durée: 38 mn
Sortie le 17/03/2017
8716 vues
Originaire de Boston et formé en 2010, Replacire est une formation de Tech-Death assez jeune. Après un premier album convainquant « The Human Burden » sorti en 2012, le groupe revient cette année avec « Do Not Deviate ».

Replacire a su se faire une petite renommée dans cette scène bourrée de talent et de groupes qui sortent de très bons albums ces derniers temps comme l'a fait First Fragment avec leur premier album « Dasein » ou The Zenith Passage avec l'abum « Solipsist » et bientôt, espérons le, un nouvel album des mastodontes de The Faceless.

L'album s'ouvre avec « Horsestance », un morceau puissant et technique, une bonne introduction pour l'album. De plus, ce morceau effectue des changements de tempo rapides et complexes sans pour autant en faire souffrir la compréhension du morceau. « Act Re-enact » commence plus « calmement » et progressivement monte en puissance, plus le morceau avance et plus la composition se complexifie.

On continue sur la lancée avec « Built Upon the Grave of He Who Bends », avec ce mélange de brutalité et de complexité dans les blasts et les riffs. De plus, c'est le titre qui nous introduit aux chants clairs. « Any Promise » est un morceau beaucoup plus rentre dedans, en effet les compos sont un peu plus aérées laissant place au côté brutal du groupe ( notamment sur la deuxième partie du morceau). « Cold Repeater » est introduit par du piano avant d'exploser. Et le morceau arrive à tenir cette brutalité qui les caractérise si bien.

« Reprise » vient calmer le jeu en nous proposant un air de piano d'une minute environ et est une introduction au morceau « Moonbred Chains ». Le morceau suit le schéma de base mais avec le meilleur solo de l'album, un solo tout en puissance et montre une fois de plus la virtuosité des musiciens.

« Do Not Deviate » est toujours aussi rapide et technique et c'est le morceau qui incorpore le mieux les chants clairs. « Spider Song » et « Travelling Through Abyss » sont du même acabit.

« Enough for One » clôture l'album et c'est un morceau beaucoup plus expérimental, toujours dans la continuité de l'album, mais avec des touches d'électronique qui viennent agrémenter le morceau. De plus, ce morceau arrive en peu de temps (moins de 3 minutes) à synthétiser l'album.

Au final, Replacire passe aisément la difficulté du 2e album en offrant un album riche, diversifié, aux compositions et arrangements bien dosés.