MORTEM
Plus d'infos sur MORTEM
Black Metal

Ravnsvart
Herger
Journaliste

MORTEM

«Mortem fait son retour après trente ans d'absence!! Un album à l'aura froide et haineuse qui nous ramène à l'esprit d'origine du Mouvement Black Metal!»

8 titres
Black Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 27/09/2019
2212 vues
Cette période automnale est marqué par le retour de vétérans de la scène Norvégienne. C'est ainsi que Mayhem va ressortir un album ainsi que des groupes comme Dold Vorde Ens Navn ou Eternity qui comptent dans leurs rangs des musiciens ayant participé à des groupes cultes..

Et ce n'est pas la sortie de cet opus nommé ''Ravnsvart'' que la donne va changer. Mortem est une entité culte qui a servi de base à la formation Arcturus.
Le groupe a été formé en 1987 en tant que groupe de Death Metal par Steinar Johnsen (guitare) et Marius Vold, (chant). Puis est arrivé en 1989, Hellhammer que l'on ne présente plus. Ce trio a réalisé une première démo ( ''Slow Death'') dans une optique plus Black Metal avec l'aide des membres de Mayhem ( Euronymous pour la production et Dead pour l'élaboration de la cover).

Depuis cette période chacun a suivi son chemin, mais nous avons pu assister à la fondation d' Arcturus, Thorns, Covenant etc.
C'est en 2018 que l'idée de reformer Mortem est apparue. De trio, Mortem est devenu un quatuor avec l'ajout du bassiste Tor Stavenes (1349).

N'y allons pas par quatre chemins, les vétérans du Black Metal avec le temps n'ont pas perdu de leur superbe. A l'écoute de ce ''Ravnsvart'', on a l'impression d'être revenu 25 ans en arrière et cela fait du bien à nos oreilles de fans. Tout sent bon une certaine nostalgie , comme si ils avaient eu l'envie de revenir à l'époque des premiers méfaits d'Arcturus, Mayhem et consorts.

Il ne faut pas oublier que Mortem peut être considéré comme la première mouture d'Arturus. On sent leur influence dans les compostions de Mortem. Pas dans les derniers albums mais plus celui d'avant, le sublime ''La Masquerade Infernale''. C'est à dire celui de sa démo et de son premier méfait mais dans un esprit encore plus haineux comme si Arcturus avait copulé avec le old Mayhem. C'est plus brutal et moins grandiloquent, mais plus mélodique que le groupe de Euronymous si on souhaite shématiser.

On trouve des riffs de Black Metal classique qui restent variés. Certains sont joués sur un tempo rapide et d'autres plus lents. C'est classique, comme nous venons de le dire, mais c'est tellement efficace et inspiré que cela passe facilement.

On n'a pas cette impression de ''réchauffé" comme peuvent le faire certains groupes actuels qui cherchent à tort de revenir à ce type de compostions.

Ces musiciens ont vécu cette période et en ont compris l'esprit. Et cette essence originelle du Black Metal est retranscrite tout au long des 8 morceaux de cet opus.

C'est peut être Steinard qui résume le mieux sa musique '' Il était naturel de sortir Mortem du silence afin de créer quelque chose de malsain, rapide et lourd , en empruntant des éléments d'Arcturus et de Bathory. C'est à la fois Old school tout en étant unique ''.

Tout est réussi : les guitares de Steinar Johnsen sont inspirées et agressives. Sans oublier son talent de guitariste que l'on ne peut que remarquer tant il a su faire preuve d'inspiration dans ses riffs et ses solo .
Le dynamisme que l'on trouve dans les titres est dû en grande partie au boulot que Hellhammer fait derrière ses fûts. L'âge n'a pas de prise sur lui et il reste l'un des meilleurs à son poste dans le Black Metal. Son association avec Tor Stavenes de 1349, est excellente. Et comment ne pas parler du travail au chant de Marius Vold qui nous propose des screams ''evil'' vraiment haineux, qui démontrent tout son talent et qui le place parmi les meilleurs.

Ce qui différencie le plus avec la musique d'Arcturus provient de l'utilisation du clavier qui est beaucoup moins présent. Les norvégiens veulent retranscrire l'esprit originel et c'est par les riffs de guitares que cela passe. ils sont présents mais avec parcimonie. Lorsque'ils le sont, c'est tout simplement excellent. Ils composés dans une optique sombre et malsaine.
Comme le reste des éléments cités , les claviers donnent aux titres cette aura foncièrement sombre comme ce fut le cas sur des albums de la trempe de ''De Mysteriis Dom Sathanas'' de Mayhem'', ''Transylvanian Hunger'' de Dark Throne.

Passons enfin aux titres les plus marquants de l'album, même si à notre humble avis, aucun titre n'est mauvais.
Nous allons commencer par ''Ravnsvart'' qui démarre par une introduction aux claviers sombres et se poursuit par des riffs variés allant du plus agressif aux mid-tempo lancinants et glaciaux.

''Mørkets Monolitter'' rappellera les premières heures d'Arcturus avec ces claviers sombres et glauques, mêlés à des riffs du même genre et des Screams totalement ''evil''.

La composition ''Port Darkness'' est très représentative de l'essence de l'album par ses riffs acérés voire dissonants ainsi que par son aura foncièrement noire et froide. On peut y trouver un excellent solo qui s'intègre bien aux reste des guitares. Mais aucun titre de cet album n'est mauvais et on aurait pu tout autant choisir l'haineux ''The Core'' ou le concis et violent ''Blood Horizon''.

Mortem fait son retour après trente ans d'absence!! Un album à l'aura froide et haineuse qui nous ramène à l'esprit d'origine du Mouvement Black Metal!