MASTERPLAN
Plus d'infos sur MASTERPLAN
Power Metal

PumpKings
Herger
Journaliste

MASTERPLAN

«Quand Masterplan reprend du Helloween des années 90, cela donne ce ''PumpKings''!»

10 titres
Power Metal
Sortie le 28/07/2017
10317 vues
Cela faisait environ 4 ans que Masterplan n'avait pas été en studio, période où il avait sorti ''Novum Initium''. Mais ne vous emballez pas trop les amis, car les titres que l'on retrouve sur cet opus ne sont pas des morceaux originaux mais des titres composés à l'époque où Roland Grapow était le guitariste de Helloween entre 1989 et 2001. Ils'agit donc d'uUne volonté de réécrire ses titres dans une vision plus moderne.

Après, on peut se poser la question du véritable intérêt de sortir une telle oeuvre. Certains peuvent y voir un intérêt purement mercantile, dans une période difficile pour sortir des albums studio. Ainsi, sortir un album de reprises de la période glorieuse peut paraitre plus propice. D'autres peuvent trouver que c'est un moyen de rendre la monnaie de sa pièce à ses anciens amis d'Helloween. En final, l'idée de Grapow est de les réinterpréter sous un angle plus actuel avec un chanteur différent.

Mais parlons du fond qui reste à nos yeux le plus important. Pendant la période où il a été guitariste du groupe Helloween, Graspow a sorti du bon comme les albums ''Master of the Rings'' ou ''The Time of the Oath'' et du moins bon comme ''Chameleon''. Pour autant Graspow a choisi les titres qu'il préférerait en les réactualisant à la sauce Masterplan tout en gardant l'esprit d'Helloween. Trois titres sont issus de ''Pink Bupples Go Ape'' (1991), deux de ''Chameleon'' (1993), deux de ''Master Of The Rings'' (1994), un de ''The Time Of The Oath'' et deux de ''The Dark Ride'' (2000).

Parmi les meilleurs titres qu'il a composé lors de son passage dans le groupe à la Citrouille, on peut citer sans peine ''Take Me Home'', ''Mr. Ego'' ou ''Still We Go'' que l'on retrouvait sur ''Master of the Rings'' ou le morceau ''The Time of the Oath'' de l'album du même nom.

Certains titres, grâce à la production actuelle, connaissent une nouvelle jeunesse comme ''The Chance'' plus rentre-dedans que la version originale. Pour autant, ne vous attendez pas à une réécriture complète mais plutôt à une reprise fidèle avec toutefois une touche plus moderne comme on peut l'entendre sur ''Mankind''.

La principale différence entre les versions originales et celles de Masterplan c'est le chant, qui diffère car les deux chanteurs ont des voix diamétralement différentes. Celle de Rick Altzi est plus rugueuse et moins maîtrisée que celle de Deris. Néanmoins Rick s'en sort plutôt mieux sur un titre comme ''Step Out Of Hell''. Il place le chanteur de Masterplan dans de meilleures conditions.

Bref ! Au final, un album sans grand intérêt. Quand le Masterplan de reprend du Helloween des années 90, cela donne ce ''Pumpinks''!