ALLEGAEON
Plus d'infos sur ALLEGAEON
Technical Melodic Death Metal
Chroniques

Proponent for Sentience
Anibal BERITH
Journaliste

ALLEGAEON

12 titres
Technical Melodic Death Metal
Durée: 72 mn
Sortie le 23/09/2016
4780 vues
Formé en 2008 par le guitariste Ryan Glisan et rapidement rejoint par l'autre guitariste du combo américain Greg Burgess puis du bassiste Corey Archuleta et du chanteur Ezra Haynes, Allegaeon se démarque rapidement par un style à part mêlant brutalité et symphonie un peu à le Fleshgod Apocalypse même si musicalement les 2 groupes sont bien différents; cependant l'esprit reste le même, à savoir marier la brutalité du death metal avec l'harmonie de la symphonie sans pour autant tomber dans le classique.

Rapidement signé par Metal Blade Records, le groupe sortira son 1er méfait 2 ans plus tard intitulé " Fragments of Form and Function " et qui fera l'unanimité de la critique. Tout s'enchaine très vite puisque 8 ans plus tard, le quintet au line-up ayant évolué, ( hormis Corey et Greg, les 3 autres membres ont changé en 2013 et en 2015 pour le chanteur avec maintenant Brandon Park à la batterie, Michael Stancel à la guitare et Riley McShane au chant ) s'appraître à sortir son 4ème album soit une production tous les 2 ans ! L'inspiration est là ! Et toujours chez Metal Blade comme quoi la fidélité ça paye !...

Globalement, Allegaeon évolue dans un univers de Death Metal Technique mélodique dans lequel sont intégrés des plans hardcore, deathcore, power et symphonique pour en ressortir une ambiance brutale, énergique et quelque fois épique et majestueuse. En un mot c'est DE-PAY-SANT !

12 titres, 1h12, oui la galette est loin de vous créer de l'ennui avec des morceaux de plus de 8 minutes et un éclectisme affirmé amenant l'auditeur à se repositionner sur chaque titre puisqu' aucun ne se ressemble et c'est tant mieux !

Le combo originaire du Colorado nous embarque dans leur monde par l'intro épique et majestueuse sur fond de chorale religieuse avec le titre ' Proponent for Sentience I - The Conception ' . Puis au bout de 2 minutes, c'est l'avalanche des riffs énergiques version tech death, c'est rythmé, le tempo alterne mid tempo et blast beat, le growl est soigné, précis naviguant entre le death et le deathcore. La mélodie est en cesse mouvement avec des solis heavy limite power apportant de la légèreté dans une ambiance plutôt lourde. La marque de fabrique du quintet est en place dès ce 1er titre et l'on sera vite emporté à vouloir en découvrir plus.

Vous ne serez pas déçu puisque l'on glisse vers un terrain plus deathcore avec ' All Hail Science ' et ce refrain scandé à l'unisson puissamment et ce plan légèrement oriental en introduction. Le titre est très sombre et brutal, les riffs vibrants et splittés, les blasts assommants et frappés ce qui amène sans transition le tout aussi direct ' From Nothing ' attaquant fort toujours dans une ambiance se rapprochant du deathcore. Le nouveau vocaliste (depuis 2015) Riley McShane fait des prouesses alternant son growl sur un rythme effréné faisant penser qu'il y en a 2.

A la suite de ce titre guerrier de 5 minutes, c'est le changement radical avec l'excellent ' Gray Matter Mechanics - Apassionata ex Machinea ' ! Intro à l'acoustique suivi de riffs puissant et gras puis le mélange des 2 le tout dans une ambiance andalouse. C'est tout simplement magique cette mélodie qui se met en place tout en glissant vers une agressivité mesurée et impactante avec un chanteur mettant la barre toujours plus haute! Le coup de coeur de la rédaction ! 2 mots EXALTEZ-VOUS !

On approche de la moitié de cet opus avec ' Of Mind and Matrix ' beaucoup plus aérien et épique. Ambiance volumineuse, nous entrons dans un autre monde plus agressif bien que la légèreté soit toujours présente. Quelques plans power mais un esprit guerrier respecté. Esprit qui perdure sur le majestueux et symphonique ' Proponent for Sentience II - The Algorithm '. Second titre éponyme de l'album faisant basculer l'auditeur dans un autre monde. Sur fond de cadence militaire, le côté épique est privilégié, le combo laisse place à la mélodie avec des plans instrumentaux plus affirmés et plus longs. Le chant sera plus lourd et caverneux. L'atmosphère qui se dégage se confond entre la brutalité symphonique de Fleshgod Apocalypse et l'ambiance dérangeante de Behemoth. C'est très solennel et mélancolique, l'esprit black plane sur ce titre et pèse sur votre esprit !

La nouvelle donne de la galette est lancée, ' Demons of an Intricate Design ' reste épique et brutal; les riffs sont incisifs et précis, la basse est très présente, le côté tech death découvert au début revient prendre la part belle de cette compo avec un refrain typé hardcore et des soli dissonants à souhait le tout sur un tempo énergique et rythmé. A couper le souffle !

Avec ' Terrathaw and the Quake ' on semble repartir en Andalousie avec cette intro à l'acoustique puis c'est plutôt l'Irlande qui se fait remarquer pour enfin revenir au côté épique clairement affirmé sur cette seconde partie. Le titre monte en puissance un peu comme une épopée guerrière viking à la Amon Amarth. C'est volumineux, enveloppant et encore une fois différent pour nous amener vers quelque chose de plus lourd et de plus deathcore avec ' Cognitive Computations ' . Point d'épisme ici, ni de mélodie harmonieuse et symphonique. Des plans bruts de décoffrage, un chant puissant et inquiétant par la terreur dégagée. Des riffs breakés, une basse splittée, des blast tabassants, c'est noir et guerrier totalement en contradiction avec ' The Arbiters ' plus atmo et virant au power avec toujours un plan deathcore. Moins fan de par mon côté brut mais ce titre est en toute logique avec les 2 titres suivants puisque l'on entre dans la 3ème partie de l'album avec le dernier titre éponyme ' Proponent for Sentience III - The Extermination ' et ' Subdivisions ' montrant une inspiration plus indus et power qu'au départ, l'épisme et la puissance toujours au rendez-vous., cependant pas trop fan des refrains au chant clair et de ce côté un peu patriotique à la Sabaton ou Iron Fire. Malgré tout le côté brutal et guerrier reste dominant.

Après une écoute multiple pour le plaisir avant tout, je reste subjugué par cette créativité et ce niveau de puissance et d'inspiration de ce groupe. Les gars sont capables de tout faire avec une facilité déconcertante. Prochaine étape, à voir en live absolument car tous les titres sont taillés pour. Au rythme d'un album tous les 2 ans, vivement 2018 pour le cinquième opus !

Anibal Berith