PHILIP H. ANSELMO & THE ILLEGALS
Plus d'infos sur PHILIP H. ANSELMO & THE ILLEGALS
Groove/Sludge Metal

Choosing Mental Illness as a Virtue
Herger
Journaliste

PHILIP H. ANSELMO & THE ILLEGALS

«Phil Anselmo mélange Grind, Black et Sludge Pour donner cet album qui est un véritable déluge sonore de haine et de folie. Pour les coeurs bien accrochés.»

Groove/Sludge Metal
Sortie le 26/01/2018
10386 vues
Anselmo sort en ce début d'année le deuxième album de son projet Philip H. Anselmo & The Illegals, ''Choosing Mental Illness as a Virtue''. Celui-ci sort en Europe sur le label Season Of Mist et sur son propre label dans son pays.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas Philip H. Anselmo (et qui vivraient dans une grotte), il a été le frontman de Pantera, l'un des groupes les plus connus de l'univers Metal depuis une vingtaine d'années.
Mais celui-ci a toujours eu d'autres projets musicaux depuis le début de sa carrière : Down et Superjoint Ritual, ses projets Sludge et Stoner, mais aussi Vikings Crown ou Scour, plutôt orienté Black.
Et c'est ce projet qui retient toute notre attention en proposant quelque chose d'ultra violent : comme un déluge de haine.

Les amateurs de Phil Anselmo à l'époque de Pantera vont être déçus car ce projet est bien loin de la musique groovy de la bande à Dimebag.
Ne vous attendez pas à entendre de la mélodie, il n'y en a quasiment pas : c'est le chaos, avec quelques lignes de Sludge, de Hardcore mais surtout des passages Grindcore, le tout mélangé à du Black, ce qui fait toute l'originalité du projet.

Il faut savoir qu' Anselmo est un fan de la première heure de ce style et qu'il a déjà composé dans ce registre : on sait par ses dires, que les riffs étaient d'anciens projets qu'il n'avait pas mis en titre.

Le rendu des compositions est vraiment violent, on s'en prend plein la gueule. Cette musique est un déferlement de haine comme c'est le cas sur ''Finger Me''.

Certains pourront ne trouver aucun intérêt à l'écoute de ces morceaux, car trop rugueux et violents. Mais Philip H. Anselmo a de la bouteille et avec sa carrière, il peut bien se permettre de n'en faire qu'à sa tête (et il a bien raison).
Ne vous arrêtez pas à une seule écoute car il finit par révéler toutes les subtilités que l'on peut déceler, comme c'est le cas sur ''Mixed Lunatic Results''.

Le chant est un élément important dans la musique de Philip H. Anselmo & the Illegals. Phil est reconnu depuis des lustres comme l'un des meilleurs frontmans, qu'il hurle ou qu'il utilise sa voix de manière mélodique.

Mais pour ce qui nous concerne c'est son versant le plus extrême que l'on retrouve sur ce ''Choosing Mental Illness as a Virtue''.
Phil propose différents types de vocaux : du chant hurlé déjà connu depuis les années Pantera, d'autres types plus proches des growls Death et certains que l'on pourrait rapprocher des borborygmes Grind.
On entend aussi des screams rappelant ceux de Seth Putnam (Anal Cunt) mais plus Black.
Pour comprendre tout cela, je vous conseille l'écoute de ''Little Fucking Heros'' ou'' Individual''.

Quant à la production, elle convient bien à la nature crue des titres, comme c'est le cas de l'artwork avec ses photos de personnes disgracieuses ou torturées.

Phil Anselmo mélange Grind, Black et Sludge Pour donner cet album qui est un véritable déluge sonore de haine et de folie. Pour les coeurs bien accrochés.