OCTOBER ENDS
Plus d'infos sur OCTOBER ENDS
Metalcore

Phases
Enora
Journaliste

OCTOBER ENDS

« Espérons qu'October Ends a pris plus de plaisir à composer et enregistrer "Phases" que les auditeurs en auront à écouter ce Metalcore simpliste et décevant. »

10 titres
Metalcore
Durée: 39 mn
Sortie le 28/10/2022
258 vues

October Ends est un groupe gréco-britannique de nouveaux venus sur la scène Metalcore. Composé de Nick Thurl Mavromatis et George Mavridis au chant, de Michael Charlton et Alex Hek aux guitares, et de Drew Smith à la basse, il nous propose son premier album intitulé "Phases" via UNFD.

Avec ‘Destroy Us All’, October Ends pose les bases de son Metalcore, très teinté d’Electro et marqué par la surprenante palette vocale de Nick Thurl Mavromatis et George Mavridis qui se répondent, l’un en scream et l’autre en chant clair. Plus mélodique, 'Call Me Before I'm Dead' renferme quelques bonnes idées, à l'image de la ligne de basse très groovy et brute, mais le titre a des airs adolescents qui n'apportent rien. Un bon point à souligner malgré tout : le groupe a invité le rappeur Kid Bookie pour l'occasion et son flow donne un peu plus de relief au morceau. Arrive alors 'R3KT', décevant de pauvreté musicale et de mauvaise production... Malgré une rythmique un peu simpliste et des influences externes qui sonnent presque comme une copie pure et simple de ce que d'autres groupes proposent, 'Of Stars' a une simplicité plutôt touchante et peut compter sur une mélodie principale accrocheuse.

Si 'Play Time' est intrigante par son atmosphère qui donne l'impression d'être dans un état de semi-conscience, qu'on attribuerait bien aux drogues en se basant sur le titre du morceau, elle demeure assez peu intéressante d'un point de vue purement musical. 'Hero' sonne comme une nouvelle répétition de ce qu'October Ends nous a déjà proposé, soit un mélange assez peu abouti d'éléments Metal, Electro et Rap. Le mixage n'est vraiment pas agréable tant la basse de Drew Smith écrase totalement les guitares de Michael Charlton et Alex Hek ; s'y ajoutent des voix mal maîtrisées et qui manquent cruellement de propreté... Même constat sur 'Alive' qui est totalement dénué de raffinement. Enfin ! Voici 'One More Round' ! Une chanson qui nous emmène un peu plus loin de la bouillie avec laquelle le groupe a essayé de nous endormir jusqu'à présent !

Ni 'Lay Here' ni 'Down' qui viennent conclure cet album ne changent fondamentalement la donne : October Ends est un jeune groupe de Metalcore qui veut sans doute bien faire mais qui s'enferme dans des lieux communs vus et revus et qui souffrent, en plus, d'une production très moyenne. Espérons qu'ils se soient amusés à composer et enregistrer cet album parce que cela devrait être là l'intérêt premier de la musique ; il était cependant peut être un peu prématuré de vouloir le partager avec le monde entier...