IHSAHN
Plus d'infos sur IHSAHN
Extreme Progressive Metal
Chroniques
Arktis
2016
Ámr
2018

Pharos
Carmziofa
Rédacteur en Chef

IHSAHN

«Avec ''Pharos'', Ihsahn continue de déployer tout son talent musical. Éloigné de la sphère black metal, Ihsahn nous livre une mosaïque musicale de haut vol.»

5 titres
Extreme Progressive Metal
Durée: 24 mn
Sortie le 11/09/2020
246 vues

En attendant un improbable album d'Emperor, Ihsahn continue son exploration solo avec un nouvel EP intitulé ''Pharos''. Le concept de la précédente production, ''Telemark'', consistait à tracer une ligne qui interroge sur nos origines culturelles. Quant à ''Pharos'', c’est un endroit lointain, qui pousse à regarder vers l’extérieur, c’est une exploration. Et musicalement, il y a le chant black métal de ''Telemark'', et une emphase sur le chant clair dans ''Pharos''.

Et en effet, le chant clair est bien présent ce qui n'est pas pour nous déplaire car les titres sont tout simplement magiques et les mélodies vocales créées par Ihsahn sont somptueuses. Dés les premières notes arpégées de 'Losing Altitude', on devine l’intensité et la fragilité qui servira de fil conducteur tout au long de ce titre d'intro. Les ambiances aériennes contrastent avec la puissance des gros riffs. Magnifique !

Le refrain de 'Spectre At The Feast' magnifie le titre, taillé pour le live avec un superbe solo de guitare tandis que 'Pharos' navigue entre british pop, ambient progressif et apocalypse épique, sorte de mosaïque musicale sous forme de montagnes russes.

Comme pour ''Telemark'', Ihsahn nous gratifie de deux reprises, une de Portishead et une deuxième de A-ha. La reprise de Portishead, 'Roads', a une telle texture, une telle fragilité, comme si elle pouvait se décomposer à tout moment avec un mélange d'éléments musicaux électro et ceux qui sont plus orientés vers la pop.

'Manhattan Skyline', dont la version originale apparaissait sur le deuxième opus d'A-ha (et 3ième single de l'album), 'Scoundrel Days', sorti en 1986 met à l'honneur Einar Solbgerg, le chanteur de Leprous qui réalise une prestation vocale qui transcende la version d’origine. Clairement, la réinterprétation faite par Ihsahn confère à cette reprise une puissance hors pair. Superbe !

Avec ''Pharos'', Ihsahn continue de déployer tout son talent musical. Éloigné de la sphère black metal, Ihsahn nous livre une mosaïque musicale de haut vol.