NERVOSA
Plus d'infos sur NERVOSA
Thrash Metal
Chroniques

Perpetual Chaos
Anibal BERITH
Journaliste

NERVOSA

«Avec un album honnête et authentique, Nervosa est le Sepultura, de l'ère Cavalera, au féminin ! »

13 titres
Thrash Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 22/01/2021
746 vues

Faucheuse dévastatrice, cheveux au vent, en posture dominante sur un monticule de crânes sur fond de scène apocalyptique, c'est le visage sous lequel le quatrième opus de Nervosa se dévoile ! Comme une espèce de revanche après la dislocation du groupe qui n'en ressort que plus fort avec quatre guerrières au lieu de trois !
Exit donc la très charismatique Fernanda et Luana, la dernière batteuse en titre, au profit de Mia Wallace à la basse, Eleni Nota à la batterie et Diva Satanica au chant. Un super casting pour un groupe en plein renouvellement qui délivre, là, un album plus authentique dans lequel chacune des protagonistes a mis sa patte à l'ouvrage !

Depuis le premier album "Victim of Yourself" datant de 2014, la formation d'origine brésilienne n'a cessé d'orienter son Thrash vers quelque chose de plus en plus Death. Avec "Perpetual Chaos", Nervosa élargit son périmètre en intégrant dans sa musique des influences plus vastes tout en gardant sa base Thrash. Fier de ses origines, le groupe international, aujourd'hui, a su colorer son univers de touches personnelles propres à chacune donnant à cette galette une sonorité particulière, une sonorité brute et organique portée par des morceaux agressifs et rentre-dedans !

C'est donc sans surprise que le titre introductif 'Venomous' permet à l'auditeur d'entrer brutalement dans le vif du sujet ! Très rapidement, on se rend compte qu'il est difficile de passer à côté du talent de chacune des nouvelles recrues aux CV plus qu'élogieux ! Les riffs sont simples et incisifs, le tempo, dévastateur et le chant incroyablement agressif et endurant ! Diva a beaucoup d'énergie et ne se laisse pas intimider par les deux pointures du style que sont Schmier de Destruction et Eric A.K. de Flotsam & Jetsam qui la secondent sur respectivement 'Genocidal Command' et 'Rebel Soul'.

Optant pour des compositions courtes, le quartette ne fait pas dans la délicatesse et préfère matraquer ses fans sur près de 3/4 d'heure et 13 titres, tous explosifs ! Aucun titre faible même si l'ensemble du disque reste linéaire avec une construction musicale facile à mémoriser quand beaucoup de groupes aujourd'hui ont tendance à complexifier leur oeuvre. Ce n'est pas pour autant un point négatif car la galette a le mérite d'être honnête, authentique et de ressembler à ses hôtes !

Tout au long de l'écoute, j'ai apprécié le son raw particulièrement bien travaillé par le producteur Martin Furia (EVIL INVADERS, SISTERS OF SUFFOCATION, DESTRUCTION, FLOTSAM AND JETSAM...), les parties de batterie au relief organique, la justesse des soli, heureusement pas trop envahissants, et la puissance du chant de la nouvelle frontwoman. Fan de la période NWOBHM, le titre 'Rebel Soul' co-scandé avec Eric A.K. est un bijou auditif, tout comme le punky 'Time to Fight' qui revendique les racines old school de la formation !

Particulièrement emballé par le précédent opus "Downfall of Mankind" sonnant très death et sceptique quant au départ de Fernanda Lira, très exubérante, sur qui semblait reposer le groupe, c'est avec un enthousiasme certain que je découvre les compositions imaginées par la nouvelle mouture de Nervosa. Convaincu par ce quatrième album qui sonne juste, je ne peux que saluer la détermination de la guitariste Prika Amaral, qui a su maintenir le groupe au niveau de son ascension en s'entourant de musiciennes talentueuses et tout aussi engagées; j'ose dire sans mâcher mes mots que Nervosa est le Sepultura, de l'ère Cavalera, au féminin ! Bon vent les filles !

Tracklist :
01. Venomous
02. Guided By Evil
03. People Of The Abyss
04. Perpetual Chaos
05. Until The Very End
06. Genocidal Command
07. Kings Of Domination
08. Time To Fight
09. Godless Prisoner
10. Blood Eagle
11. Rebel Soul
12. Pursued By Judgement
13. Under Ruins