CANTIQUE LéPREUX
Plus d'infos sur CANTIQUE LéPREUX
Black Metal

Paysages polaires
Herger
Journaliste

CANTIQUE LéPREUX

«« Paysage Polaire » poursuit la voie tracée par « Cendres Célestes » en nous proposant un opus où règne le froid et les ténèbres comme peut l'être un paysage du Grand Nord.»

7 titres
Black Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 30/11/2018
3036 vues
EISENWALD RECORDS

La scène de nos cousins d'outre-Atlantique est l'une des plus riche et respectée de l'univers du black métal avec des groupes tels que Sorciers des Glaces, Akista ou Forteresse. C'est dans ce contexte que Cantique Lépreux sort son second opus intitulé « Paysage Polaire » qui fait suite au très bon « Cendres Célestes ». Ils ont tous les deux été publiés par les Allemands d'Eisenwald Record. Ce groupe a été formé par des musiciens ayant déjà participé à d'autres groupes québécois, dont Forteresse et Chasse-Galeries pour ne citer que ces deux groupes respectés.

Les compositions de cet album restent près de ce qu'ils avaient créé sur leur précédent. La musique de Cantique Lépreux est dans la même lignée de ce que les musiciens font au sein de leurs groupes principaux, c'est-à-dire un black métal froid et rageur. Les titres ont des riffs aux rythmes rapides et acérés. Nous retrouvons des références au black scandinave, en particulier au groupe Vinterland, car ils savent mettre dans ses compositions une bonne dose de mélodie comme nous pouvons l'entendre sur le titre « Le Feu Sacré ». Ils savent aussi nous proposer des morceaux riches où le groupe change régulièrement de riffs. La voix de Blanc Feu est vraiment excellente et dans un registre haineux et cru. De plus, il a une manière de chanter qui permet à l'auditeur de comprendre les textes qui sont très bien élaborés. Un bon exemple de cela serait le morceau ‘Hélas' et fait une belle démonstration de ses qualités vocales. L'ambiance dégagée par les différents morceaux amène un vent froid qui est bien représenté par la jaquette de ce « Paysage Polaire ». À l'écoute de la trilogie des morceaux polaires 1, 2 et 4, nous avons l'impression de nous retrouver dans un paysage enneigé et en pleine tempête.

« Paysage Polaire » poursuit la voie tracée par « Cendres Célestes » en nous proposant un opus où règne le froid et les ténèbres comme peut l'être un paysage du Grand Nord. Cantique Lépreux confirme, une fois encore, que la scène québécoise est l'une des meilleures à ce jour.