VARATHRON
Plus d'infos sur VARATHRON
Black Metal

Patriarchs of Evil
Shades Of God
Journaliste

VARATHRON

«C'est en restant fidèle à lui-même que Varathron a atteint la barre des 30 ans, ''Patriarchs of Evil'' en est une belle symbolique»

8 titres
Black Metal
Durée: 46 mn
Sortie le 27/04/2018
5438 vues

On ne célèbre pas ses 30 ans de carrière par hasard. Si Varathron est toujours là après 3 décennies, c'est parce qu'avant tout la passion les anime, notamment Stefan Necroabyssious, seul rescapé d'une aventure qui a commencé il y a bien des lunes. A l'heure de la sortie de leur nouvel opus, ''Patriarchs of Evil'', les Grecs sont frais et inspirés comme jamais, bien déterminés à poser une pierre de plus à ce bel édifice qu'est Varathron.

Le Black Metal est certainement le courant Extreme qui nourrit le plus de fantasmes et de controverses, et ce depuis sa création. Pourtant, quand on y regarde de plus près et que l'on se focalise uniquement sur la musique, ce ne sont pas uniquement des sentiments de haine et de colère qui en ressortent. On y trouve aussi énormément d'éléments positifs qui sont loins de n'être que du folklores ou des tours de passe-passe pour en mettre plein les yeux en criant ''Hail Satan''. Avec ''Patriarchs of Evil'' Varathron propose un Black à la fois simple, froid et très spirituel, ici les mélodies viennent se mêler à la brutalité requis par le style ('Into the Absurd') pour donner naissance à des titres très structurés ('Saturnian Sect') avec de nombreux changements de rythmes et d'ambiances. Les Grecs ne font pas de le superflu et délivrent leur musique avec simplicité certes, mais surtout avec cohérence, ce que bien des formations oublient. Parmi les belles réussites de ''Patriarchs of Evil'', on peut citer l'excellent 'Remnants of the Dark Testament' plus mi-tempo et atmosphériques ou encore 'Hellwitch (Witches Gathering)' dont l'aspect symphonique ne passe pas inaperçu et donne beaucoup de profondeur. 'Orgasmic Nightmares of the Arch Desecrator' est également à souligner, plus cru et brutal, ce titre transpire le Black à l'ancienne, alternant violence pur et passages plus éthérés. ''Patriarchs of Evil'' n'éclabousse peut-être pas autant que les grosses productions, ou celles qui se donnent un genre sale pour faire ''raw'', mais force est de constater que l'écoute se révèle convaincante, le beau passe souvent par le simple et le vrai.

C'est en restant fidèle à lui-même que Varathron a atteint la barre des 30 ans, ''Patriarchs of Evil'' en est une belle symbolique. Cette oeuvre est vraie, prenante et dégage un doux parfum de savoir-faire à l'ancienne, en somme, de quoi satisfaire bien des amateurs de Black Metal.