OZZY OSBOURNE
Plus d'infos sur OZZY OSBOURNE
Heavy Metal
Chroniques

Patient Number 9
Julien Hamann
Journaliste

OZZY OSBOURNE

«Ozzy Osbourne nous propose une oeuvre contemporaine dans la lignée de l'album précédent. »

13 titres
Heavy Metal
Durée: 61 mn
Sortie le 09/09/2022
550 vues

Ozzy Osbourne est une légende vivante. Au sein de Black Sabbath entre 1970 et 1978, puis en cavalier seul, il a traversé les époques et nous délivre en 2022 ''Patient Number 9'' son treizième album solo. Deux ans seulement après ''Ordinary Man'' (2020) alors qu'il s'était écoulé dix ans entre ce dernier et ''Scream'' (2010). C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veux dire beaucoup, ça veut dire qu'il est libre de rentrer vivre en Angleterre, de faire un nouveau show de télé réalité et surtout d'envisager de remonter sur scène un jour malgré sa maladie (Parkinson). Le prince des ténèbres a pris l'habitude de bien s'entourer sur ces albums (On se souvient de la présence d'Elton John sur le magnifique single 'Ordinary Man') Cette fois ci le madman a prévu grand (Tony Iommi, Zakk Wylde, Jeff Beck, Eric Clapton, Mike McCready, Robert Trujillo...) La vraie question étant de savoir si cela sera suffisant à palier la légère perte de vitesse amorcée depuis ''Scream''.

L'album démarre avec le morceau éponyme, qui à mon sens est tout simplement délicieux. On ne pouvait rêver de meilleure entrée en matière. C'est selon moi de loin le meilleur morceau de l'album car il est entraînant et le refrain est catchy à souhait. Une vraie réussite. On avait en revanche déjà remarqué une baisse d'inspiration sur le single suivant 'Degradation Rules', même si celui-ci reste agréable, avec notamment son passage à l'harmonica qui évoque ''The Wizard'' (pour ceux qui suivent) et surtout la présence de Tony Iommy. On retrouve ce dernier également sur 'No Escape From Now' avec un riff plombé dont seul le maître a le secret. Zakk Wylde tente de lui rendre la pareille sur 'Evil Shuffle' qui a le mérite d'être efficace.

Le son est résolument moderne mais le rythme général de l'album est trop lent à mon goût, dans le sens où il y a trop de ballades et/ou de chansons mid tempo. Je pense notamment à 'One of Those Days (avec Eric Clapton), A Thousand Shades (avec Jeff Beck) ou encore 'Mr Darkness' et 'Nothing Feels Right' (avec Zakk Wylde). Ajoutez à cela deux morceaux plus vifs mais peu inspirés 'Immortal' (avec Mike McCready) et 'Parasite' (avec Z.W.) et vous obtenez un rendu moins convaincant que ces œuvres passées. A noter que l'album se conclut par trois chansons sans guest, mais cela ne contribue pas à monter le curseur malgré un 'Dead and Gone' très sympathique.

Vous l'aurez compris après quelques écoutes le nouvel album d'Ozzy Osbourne m'a un peu déçu mais je ne perds pas espoir qu'au fil du temps il réussisse à me convaincre davantage ! Pour finir sur une note positive, je soulignerais qu'Ozzy a le mérite de proposer une œuvre contemporaine, en tentant de faire évoluer sa musique vers une sensibilité plus mainstream. A chacun d'y trouver son compte ou pas.