PARKWAY DRIVE
Plus d'infos sur PARKWAY DRIVE
Metalcore
Chroniques

Darker Still
Enora
Journaliste

PARKWAY DRIVE

« "Darker Still" est un album qui confirme que les musiciens de Parkway Drive savent où ils veulent aller et se donnent les moyens d'y arriver dans un effort collectif qui paie ! »

11 titres
Metalcore
Durée: 47 mn
Sortie le 09/09/2022
937 vues

Formé en 2003, Parkway Drive est un groupe de Metalcore australien dont le nom provient de la rue dans laquelle l'un des membres habite puisque sa cave leur servait de local de répétition à Byron Bay. Après une signature chez Epitaph Records dès 2005 pour "Killing With A Smile", le groupe ne tarde pas à se faire un nom et enchaîne les albums ("Horizons" en 2007, "Deep Blue" en 2010, "Atlas" en 2012, "Ire" en 2015 et "Reverence" en 2018) et les tournées avec des groupes comme August Burns Red, Emmure, Miss May I, etc. A l'aube d'une nouvelle tournée européenne en compagnie de While She Sleeps et Lorna Shore, découvrons leur nouvelle œuvre : "Darker Still".

Une mélodie qui semble sortie d'une boîte à musique nous introduit à 'Ground Zero', bientôt accompagnée avec vulnérabilité de la voix mi-chantée, mi-parlée de Winston McCall. Avec Parkway Drive, on se doute que ça ne va pas durer et le morceau ne tarde pas à exploser tout en conservant un beau contraste entre un scream puissant et une ligne instrumentale légère. Le titre le laissait présager mais 'Like Napalm' est bien plus brut et à vif que le morceau précédent, ce qui n'empêche pas les guitares de proposer un riff très mélodique sur le refrain ; le pont apporte également plus de relief. Arrive ensuite 'Glitch' dont le clip a été dévoilé dès juin, et on ne doute pas que vous agitez déjà la tête sur cette rythmique entraînante qui a tout le potentiel pour bien fonctionner en live ! Plus subtile mélodiquement que ce soit du côté des guitares ou avec les effets de chœurs vocaux, 'The Greatest Fear' s'appuie également sur la batterie militaire de Ben Gordon.

Des sifflements accueillent l'auditeur sur le morceau éponyme, 'Darker Still'. Avec toute sa simplicité et sa sincérité, ce morceau renoue avec la délicatesse de titres les plus doux de "Reverence" (2018) sans pour autant tomber dans du pathos. Le groove des guitares, les effets d'orchestration, tout concourt à en faire une chanson qui montre la maturité gagnée par Parkway Drive. Avec 'Imperial Heretic', le groupe donne l'impression de se répéter, que ce soit mélodiquement, rythmiquement ou à travers l'ambiance du titre qui n'apporte rien de neuf. A l'inverse, 'If A God Can Bleed' est un titre très audacieux et novateur dans sa forme. La réflexion et l'engagement des musiciens pour proposer quelque chose qui les place aussi loin de leur zone de confort sont palpables ; et ça paie !

Avec 'Soul Bleach', Parkway Drive nous replonge dans ses tourments les plus violents et ses chansons les plus agressives. Les guitares de Jeff Ling et Luke Kilpatrick brodent tantôt des riffs et soli mélodiques et tantôt se contentent d'assurer un ancrage de poids au titre avec l'aide de Jia O'Connor à la basse. En cinquante secondes, 'Stranger' introduit 'Land Of The Lost' avec une voix parlée rocailleuse qui semble sortie du néant. Dans sa continuité directe, 'Land Of The Lost' est un morceau complet et complexe qui incarne bien la capacité du groupe à tirer le meilleur de leur expérience tout en cherchant de nouvelles choses à proposer. Sur 'The Heart Of Darkness', c'est tout la rage de "Ire" (2015) qui ressurgit avec fougue et sans perdre l'exigence qui caractérise cet album légendaire.

"Darker Still" est un album qui confirme que les musiciens de Parkway Drive savent où ils veulent aller et se donnent les moyens d'y arriver. Si certains titres semblent un peu faibles en raison de leur côté répétitif et trop prévisible, la très grande majorité des compositions de cet opus surprend par sa richesse, son audace et l'engagement que le groupe y a mis. Une nouvelle fois, c'est une véritable œuvre collective que les Australiens nous présentent dans le sens où ils font corps et trouvent le meilleur équilibre possible entre les rôles et influences de chacun.