PLAIN WHITE T'S
Plus d'infos sur PLAIN WHITE T'S
Alternative Rock

Parallel Universe
Eugenie
Journaliste

PLAIN WHITE T'S

«« Parallel Universe » est un opus cosmique dans tous les sens du terme : des ballades posées au rock explosif, en passant par l'électro, le tout carrément mélodique, Plain White T's nous offre l'un de ses albums les plus réussis. . »

14 titres
Alternative Rock
Sortie le 24/08/2018
3372 vues
FEARLESS RECORDS

« Hey there Delilah, what's it like in New York City ? », qui ne se rappelle pas de ces paroles sortis tout droit des années 2000 ? Ce titre de Plain White T's est devenu un classique. Le groupe existe depuis 1997, a changé de composition plusieurs fois et a fait un long chemin, des concerts locaux dans les environs de Chicago jusqu'à la grande scène alternative. Leur dernier album, « Parallel Universe », sorti le 24 août dernier chez Fearless Records, montre que le groupe a su s'adapter aux changements de la scène rock, tout en gardant la mélodicité qui leur est propre.

S'il y a une chanson que vous allez avoir en tête, c'est « Call me » : un rythme catchy, juste ce qu'il faut de l'électro et une instru rock joliment arrangée, un bel échantillon du rock alternatif en somme. « Light Up The Room » fait passer le vocal au premier plan (mentionnons ici le chanteur et guitariste Tom Higgenson, qui est à la tête du groupe depuis le début), complété par une instru originale. Le rythme surprend à tous les coups, démontrant un mix rock/électro réussi. « Bury Me » est touchant par sa simplicité : on commence par quelques notes de guitare et un vocal tout en douceur, le refrain est mélodique, une véritable ballade alternative. On retrouve une dimension plus rock et engagée avec « Bonnie I Want You », dont le rythme nous embarque directement dans une performance live

Une ambiance quasi-cosmique s'impose pour « No Imitations », présageant un morceau plutôt tourné vers l'électro. Une chose que tout l'opus réussit parfaitement bien, c'est de justement doser l'électro et les rythmes rock, tout en créant une dimension digne d'une balade des années 1980, avec des moments plus posés. On est bien loin de « Hey there, Delilah », mais c'est peut-être tant mieux. « I Should Be Dead Right Now » nous fait retourner dans un registre carrément rock : le rythme plus qu'efficace d'une batterie, pimenté par un vocal qui se fait plus agressif, et des détails électro, c'est un changement radical mais toujours aussi réussi.

On retourne aux ballades avec « Your Body », à une dimension acoustique, dominée par la guitare et un Tom Higgenson romantique. « Sick Of Love » est tout le contraire : de l'électro, on dérive presque vers le disco, avec un rythme ascendant. Sur tout l'album, on remarque une absence de moments plats, avec des innovations de rythme toujours nouvelles. Un morceau cosmique de plus avec « Top Of The World », marqué par une aura mystérieuse, et pourtant avec un vocal plutôt simple : on se croirait littéralement dans les années 1980, du début à la fin du morceau. « Lying About Me And You » est plus nostalgique, mais toujours dans la même dimension, entre l'électro et le rock, marqué par un rythme jamais plat.

Un morceau carrément original, entre les échos, une instru superbement arrangée, et un vocal gardant sa simplicité, « No Tears » est un échantillon expérimental, et, une fois de plus, expérience réussie, tellement ce titre est complet. « Low » est charismatique : une intro plutôt posée, qui explose à mesure que l'on se rapproche du refrain, on peut parler d'un rock cosmique tellement l'arrangement final est harmonieux. Le dernier titre de l'album est carrément représentatif d'une influence musicale des années 1970-1980, dans un morceau qui nous fait revenir au temps des soirées lycéennes telles que présentées dans le cinéma américain : « End Of The World » est tout sauf la représentation de son titre. Un morceau vivant, qui donne envie de danser et démontre que le groupe a encore des belles créations à venir. « Parallel Universe » est un opus cosmique dans tous les sens du terme : des ballades posées au rock explosif, en passant par l'électro, le tout carrément mélodique, Plain White T's nous offre l'un de ses albums les plus réussis. C'est un 5 sur 5, et tant pis si les années 2000 sont passées.