Over The Horizon Radar
Fred H
Journaliste

JORN

«Ce « Over The Horizon Radar » ne manque pas de qualités, à défaut d’être vraiment révolutionnaire. Jorn enrichi sa riche (et globalement respectable) discographie avec une nouvelle œuvre des plus plaisante dans le registre du Heavy Hard Rock.»

11 titres
Heavy Metal/Progressive Rock
Durée: 58 min 27 mn
Sortie le 17/06/2022
568 vues

« Heavy Rock Radio II - Executing the Classics », la dernière livraison en date du sieur Jorn remonte à janvier 2020. Le norvégien s’était alors fait plaisir en publiant une seconde salve de reprises qui avaient « marqués sa jeunesse et/ou sa vie ».

En ce milieu d’année 2022, le natif de Rjukan revient aux affaires avec « Over The Horizon Radar ». A ses côtés, on (re)trouve les guitaristes Adrian SB et Tore Moren (fidèle complice de longue date), le bassiste Nic Mazzucconi, et le frappeur de futs Francesco Jovino. En plus de ce quatuor d’instrumentistes, il faut ajouter le presque incontournable « homme maison Frontiers » Alessandro Del Vecchio (Edge Of Forever, Sunstorm, Hardline, Mr. Big, Revolution Saints) qui, outre ses parties de claviers, se charge de la production et du mix (en tandem avec notre « Duke »).

Soyons clair, notre frontman et sa clique ne révolutionnent rien. N’attendez pas du matériel « novateur ». Quoi qu’il en soit, ce qui est défouraillé ici est très bien écrit, parfaitement exécuté et – EVIDEMENT – totalement maitrisé vocalement. Ce type est un put*** de metal singer, AUCUN doute là-dessus. Celui qui a fait du Corbeau son emblème nous gratifie de performances assez impressionnantes par moments (la chanson éponyme, 'Special Edition').

Entouré de musicos expérimentés et rodés au genre (comprendre le Heavy Hard Rock), Jorn imprime son empreinte vocale sur chaque morceau. D’une manière générale, il a retiré un peu « d'agressivité » pour mettre plus l’accent sur le côté mélodique ('Dead London', 'My Rock And Roll' et sa très belle intro à la gratte acoustique, 'Black Phoenix' où les attaques de grattes bien heavy sont contrebalancées par le timbre chaleureux du scandinave). Toutefois, soyez rassurés, il reste des bastos bien rentre-dedans ('Ode To The Black Nightshade', la perle 'Believer'). Il y a du solide de chez solide avec de gros riffs de guitares bien accrocheurs ('In The Dirt', 'One Man War').

Pour compléter ses dix nouvelles compositions originales, Lande à ajouter une version étendue d’un morceau écrit à l'origine pour le Grand Prix Melodi 2021, le concours norvégien de choix du titre qui représentera le pays à l'Eurovision ('Faith Bloody Faith').

A la finale, ce « Over The Horizon Radar » ne manque pas de qualités, à défaut d’être vraiment révolutionnaire. Jorn enrichi sa riche (et globalement respectable) discographie avec une nouvelle œuvre des plus plaisante dans le registre du Heavy Hard Rock.