Outstrider
Anibal BERITH
Journaliste

ABBATH

«Cet album nous fait découvrir une facette plus personnelle de l'artiste norvégien tout en conservant ses racines heavy et true black metal.»

9 titres
Black Metal
Durée: 39 mn
Sortie le 05/07/2019
526 vues
Quatre ans d'existence, un second album, l'ex Immortal, Olve Eikemo, plus connu sous le nom d'Abbath ne chôme et trouve le temps de produite cette galette au cours de son emploi du temps chargé de concerts tournant encore sur son album éponyme paru en 2016.
Entouré d'un nouveau line-up avec Ukri Suvilehto (batterie), Ole André Farstad (guitare) et Mia Wallace (basse, que nous avons eu le privilège de rencontrer au Hellfest 2019 avec Tom G. Warrior pour Hellhammer, Abbath continue dans sa lancée black à la sauce NWOBHM comme tout gros fan de Motörhead !

L album nous plonge de suite dans une atmosphère glaciale avec le souffle du vent accompagné d une introduction à l'acoustique qui se durcit rapidement. On reconnaît immédiatement la touche de l'icône du Black Metal et son adoration pour la période NWOBHM. Riffs simples et efficaces avec du groove dans le tempo. Un son très propre par une production soignée, équilibrée et nuancée.
La voix du frontman semble moins éraillée que par le passé mais c'est clairement Abbath. Diction parfaite, élocution pas trop rapide et de longs cris bien positionnés entre les parties musicales.

Globalement le choix du rythme est du mid tempo même si certains titres sont davantage pêchus ('Bridge of Spasms', 'The Artifex' ).
La première partie du disque est heavy/rock / black avec des soli régulièrement positionnés, le nouveau line-up est mis à contribution; la seconde black/ heavy.

Ça bascule avec « Land Of Khem » qui attaque énergiquement et opte pour une mélodie lancinante et répétitive au son plus cristallin, secondée par un rythme tantôt martial, tantôt catchy ('Scythewinder'). Abbath semble s'être éloigné d'Immortal pour nous offrir quelque chose de plus personnel. Exception faite du titre éponyme qui nous transporte clairement dans les forêts enneigées de la Norvège et les 90's.
La fin de l'album est clairement black et enfonce le clou par la cover du titre 'Pace 'till Death' de Bathory

Abbath a beau être Immortal comme il le dit en live, Outsider est de l'Abbath où l'on retrouve son amour pour le heavy anglais qu'il a déjà exploré via ses groupes I et Bömbers.
Cet album nous fait découvrir une facette plus personnelle de l'artiste norvégien tout en conservant ses racines heavy et true black metal. On aurait aimé un titre ou deux de plus du coup l album est un peu court d autant qu il se clôture par une reprise. Vivement la prestation live !

Tracklist :


1. Calm in Ire (Of Hurricane) 04:32 Show lyrics
2. Bridge of Spasms 03:49
3. The Artifex 04:09
4. Harvest Pyre 04:12
5. Land of Khem 04:08
6. Outstrider 05:39
7. Scythewinder 04:17
8. Hecate 04:25
9. Pace 'till Death (Bathory cover) 03:41
ABBATH
Plus d'infos sur ABBATH
Black Metal
Chroniques
Abbath
2016