Concept
Enora
Journaliste

OUT OF MY EYES

«« Concept », un premier album plus que prometteur pour Out Of My Eyes qui sait mettre en avant la richesse de son univers et la force de son identité»

11 titres
Metalcore
Durée: 38 mn
Sortie le 19/01/2018
6933 vues
Autant y aller franchement, Out Of My Eyes est une de mes plus belles découvertes Metalcore de l'année dernière ! C'est leur concert en première partie de Crystal Lake qui m'a poussé à m'intéresser à eux, et quand je vois le merveilleux premier album qu'ils nous ont préparé, je suis convaincue de ne pas m'être trompée sur leur compte ! Je suis extrêmement critique avec les groupes français en général, mais en l'occurrence, je ne peux que vous recommander d'aller jeter une oreille (et un oeil si vous pouvez assister à un de leurs concerts) à ce qu'ils font.

La tension monte lentement mais sûrement avec « 404 », le premier titre de cet album. Une première ligne musicale est posée par la guitare, qui gagne peu à peu en intensité jusqu'à être plaquée au sol par la basse qui apporte une certaine profondeur au morceau. Ce qui est très agréable c'est que le groupe ne donne pas l'impression de nous balancer du Metalcore déjà vu et revu, ils osent prendre le temps de créer une atmosphère unique et qui leur ressemble quand de trop nombreuses formations se précipitent pour créer un titre qui n'a finalement rien de spécial et sera vite oublié. Avec « Hello », la voix prend plus de place et capte davantage notre attention, peut être aussi avec les accents de quasi-démence qu'elle prend. La ligne de sample qui court tout au long du morceau apporte une petite touche presque Indus Goth et il faut reconnaître qu'Out Of My Eyes flirte avec des ambiances sombres mais toujours maîtrisées. « Renegade » semble nous ramener vers des compositions plus classiques avec une batterie énergique qui nourrit un bon riff aux guitares. A la manière des plus grands du genre, Out Of My Eyes propose un titre à l'efficacité militaire qui ne peut que vous faire headbanguer !

Pour ceux qui suivent un peu le groupe, le morceau suivant ne peut vous être inconnu puisqu'il s'agit d' « OG Gold » pour lequel le groupe a sorti une lyric video, mais pour ceux qui y auraient échappé, on ne peut se priver d'une piqûre de rappel. Le titre est lourd à souhait grâce au duo basse-batterie qui assure un travail d'une belle puissance tandis que les guitares tissent une mélodie plus entêtante en soutient de la voix, clairement mise sur un piédestal avec cette chanson. La rythmique lancinante de « Pigs Never Die » est toujours aussi efficace pour introduire l'explosion musicale qui constitue l'âme du morceau. Et rassurez-vous, l'effet est tout aussi réussit en live ! Les petites notes en background sonore laissent doucement s'infiltrer une impression malsaine qui pénètre chaque cellule de notre corps, en contraste avec la voix qui se pose en rempart d'agressivité, suivie par le groupe que plus rien ne semble pouvoir arrêter dans cette course à la folie. J'avoue ne pas avoir vu « Addictions (Turfu) » arriver tant je profitais de la chanson précédente, mais pour ne pas casser le rythme, c'est un titre tout aussi brutal mais moins étrange qui nous est offert. On retrouve des éléments plus traditionnels au Metalcore dans sa globalité. J'en profite pour souligner le petit passage non-screamé mais au flow tout aussi sympathique !

« Ritual » sert de transition vers un monde plus complexe et évanescent que l'on peut deviner en filigrane dans les derniers titres mais qui est finalement plus proche de l'ouverture de l'album, ce qui se confirme avec « Anubis ». Out Of My Eyes reprend le chemin de la démence avec tout ce qu'elle comporte de violence et de perte de repère ; mais finalement, n'est-ce pas le propre de toute bonne musique de perturber les codes que nous établissons et de remettre en question la familiarité de nos habitudes ? Petite déception avec « Imperfections » qui n'apporte rien de réellement nouveau à l'album, que ce soit musicalement ou émotionnellement, surtout que la chanson est bien moins novatrice et rafraichissante que le reste de l'album. Le constat est un peu le même avec « Snowflake » qui a tout de même l'avantage de varier un peu plus les ambiances avec quelques passages presque distants et emplis de haine. La fin du morceau pourrait presque évoquer les groupes de Melodic Death Metal ou de DSBM, une petite originalité qui fait du bien sur ce morceau presque trop conventionnel. La fin se fait en douceur avec le fantomatique « Disappeared ».

« Concept » est une très belle réussite pour Out Of My Eyes qui signe un premier album plus que prometteur. La seule crainte qu'on pourrait avoir est que, comme pour beaucoup de groupes, cette première création soit la quintessence de leur art et que le reste soit moins bon, mais je ne me fais pas de souci pour eux, la richesse de leur univers et la force de leur identité devraient leur assurer un avenir brillant.

OUT OF MY EYES
Plus d'infos sur OUT OF MY EYES
Metalcore