ANCIENT BARDS
Plus d'infos sur ANCIENT BARDS
Symphonic Power Metal

Origine - The Black Crystal Sword Saga Part 2
Enora
Journaliste

ANCIENT BARDS

«« Origine - The Black Crystal Sword Saga Part 2 » prouve que les membres d'Ancient Bards n'ont rien perdu de leur énergie, de leur technicité ou encore de leurs talents de conteurs »

10 titres
Symphonic Power Metal
Durée: 57 mn
Sortie le 25/01/2019
5654 vues

Décidément, l'avenir du Power Metal semble bien se trouver au Sud de l'Europe, et plus particulièrement en Italie puisqu'après avoir découvert les incroyable Frozen Crown avec « The Fallen King » sorti en 2018 via Scarlet Records, nous nous attaquons aujourd'hui à Ancient Bards, et les raisons de s'intéresser au groupe sont multiples ! Le groupe formé en 2006 dévoile en effet son quatrième album « Origine - The Black Crystal Sword Saga Part 2 » qui est, comme vous l'aurez compris, la suite de « The Alliance of the Kings - The Black Crystal Sword Saga Part 1 », leur premier album, paru en 2010.

Sur ‘Origine', une voix annonce : « Now it is time for you to know about its genesis » puis une fanfare féérique résonne à nos oreilles jusqu'à ce que l'histoire se poursuive, plaçant le décor pour cet album, qui prend pour l'instant une forme tout à fait séduisante ! Des choeurs ouvrent ‘Impious Dystopia' dans une atmosphère d'abord tendue, à la manière de certains passages de « Carmina Burana » puis les guitares du groupe s'en mêlent, suivie de la voix énergique de Sara Squadrani qui permet de renouer avec un Power Metal plus familier et agrémenté de scream. Le mixage joue en faveur de la basse de Martino Garattoni qui gagne en profondeur. Après une ouverture galopante, épique et entrainante à souhaits, le groupe ralentit l'allure sur ‘Fantasy‘s Wings' et nous propose un conte qui se renforce au fur et à mesure du temps. La ligne instrumentale légère de ‘Aureum Legacy' met en avant le contraste basse-clavier sur un titre épuré. Une nouvelle fois, le clavier de Daniele Mazza est mis en valeur sur l'introduction de ‘Light', que vous pouvez découvrir plus bas, et qui prend la forme d'un duo élégant et sensible.

‘Oscurita' est un morceau qui gagne peu à peu en intensité après un passage lent et mélodieux qui permet de savourer la voix de Sara Squadrani, bientôt accompagnée par tous ses camarades, et même un peu de scream ! Si cette chanson n'est pas la plus mémorable de l'album, elle permet de découvrir un côté plus torturé et sombre de l'univers d'Ancient Bards. La guitare de Claudio Pietronik joue avec le clavier pour un solo tout à fait réussi. Le groupe reste dans ce style avec quelque chose d'un peu plus épique et entraînant : ‘Titanism' ! Les musiciens nous plongent peu après dans une ambiance qui serait presque religieuse avec ‘The Hollow', et l'auditeur saura sans nul doute apprécier la capacité du groupe à raconter une écrire une nouvelle page de son histoire à chaque chanson, jouant dans des décors différents. La fin d'album est décidément plus musclée mais ne laisse pas de côté les éléments symphoniques, offrant des chansons nuancées comme ‘Home Of The Rejects' où la batterie de Federico Gatti donne le ton. Les quatorze minutes de ‘The Great Divide' guident l'auditeur vers la sortie, il faut maintenant reprendre ses esprits.

« Origine » est une très seconde partie pour « The Black Crystal Sword Saga » débutée, on le rappelle, avec l'album « The Alliance of the Kings » (2010). Les membres d'Ancient Bards n'ont rien perdu de leur énergie, de leur technicité ou encore de leurs talents de conteurs ! Tout amateur de Power, de Sympho et de Metal épique en général les suivra les yeux fermés dans cette nouvelle aventure !