OMNIUM GATHERUM
Plus d'infos sur OMNIUM GATHERUM
Melodic Death Metal

Origin
The Bruce 666
Journaliste

OMNIUM GATHERUM

«Omnium Gatherum nous délivre un album qui sera apprécié par les fans de death mélodique.»

9 titres
Melodic Death Metal
Durée: 49 mn
Sortie le 05/11/2021
187 vues

Omnium Gatherum est un groupe de death mélodique provenant de Finlande, fondé en 1996 et ayant à son actif huit albums. Je ne vais pas vous mentir, je ne connaissais que de nom. J'avais peut-être jeté une oreille peu attentive sur le précédent opus, ''The Burning Cold'', paru en 2018, qui ne m'avait pas laissé un grand souvenir, sûrement plus du à mon écoute approximative, qu'à la qualité de l'album en lui même. J'ai pris l'habitude, avec le temps, de chroniquer des groupes dont je maîtrise totalement la discographie. C'était l'occasion idéale pour moi de sortir de ma zone de confort et puis une sortie de Century Media ça ne se refuse pas ! Surtout que ces derniers nous ont fourni les paroles des chansons, ce qui est très rare et je les en remercie, car j'apprécie vraiment de pouvoir m'imprégner de la musique d'un groupe en lisant leur textes.

Après un titre instrumental en guise d'intro, 'Emergence', franchement dispensable selon moi, on rentre dans le vif du sujet avec 'Prime', qui coche toutes les cases du genre, à savoir des riffs puissants et mélodieux assurés par Markus Vanhala et un growl imposant en la personne de Jukka Pelkonen. Aapo Koivisto (Claviers), Atte Pesonen (Batterie) et Mikko Kivisto (Basse) ne sont pas en reste et participent pleinement à l'alchimie musicale. A noter que, tout au long de l'album les voix claires sont assurées par le guitariste et le bassiste.

Comme le veut la coutume, le groupe nous a présenté quelques clips avant la sortie de l'album. Autant je n'ai pas accroché au premier 'Paragon', malgré son riff efficace, autant je me suis laissé séduire par les deux suivants qui sont très inspirés. 'Reckoning' possède un solo impressionnant de virtuosité et 'Fortitude' qui dégage une sorte de 'force tranquille', est un temps fort du disque. Les riffs sont d'une finesse exquise. On a même eu droit à un quatrième extrait le jour de la sortie de l'album, avec 'Unity', qui est un peu dans le même esprit que 'Fortitude', à savoir un savant mélange de maîtrise et de puissance.

'Friction' et 'Tempest' apportent un peu d'épaisseur à l'ensemble, avec une approche plus brute, tout en gardant une part de douceur, appréciable notamment sur les solos. L'album se termine sur 'Solemn' qui de part sa durée (08:46), en fait le titre le plus ambitieux. Après une courte intro au piano, puis à la guitare, on est happés par un riff accrocheur et un clavier aérien, avant que le growl de Jukka nous cueille à point. Cette chanson de clôture fait également partie des bonnes surprises de l'opus.

Malgré quelque temps faibles, Omnium Gatherum parvient à tirer son épingle du jeu et arrive à nous proposer quelque chose de frais et dynamique, mais cela reste toutefois un cran en dessous des réalisations, plus ou moins récentes, de la scène suédoise (Dark Tranquillity, In Flames, At The Gates). Les fans du groupe et/ou de death mélodique sauront cependant apprécier l'effort comme il se doit.