EVOLUTION ZERO
Plus d'infos sur EVOLUTION ZERO
Death Thrash

Origin Of A Deviant World
Kevin Montron
Journaliste

EVOLUTION ZERO

«Du Thrash Death made in Normandy. »

13 titres
Death Thrash
Durée: 43 mn
Sortie le 28/11/2020
679 vues
AUTOPRODUCTION
Evolution Zero, le quintet normand déjà fort d'un premier album éponyme a sorti son deuxième bébé intitulé "Origin Of A Deviant World" le 28 Novembre 2020, en auto-production !

Si vous aimez le Death aux accents Thrash et le growl, alors ça va vous parler ! 4 ans après un premier album bien sympathique, quoiqu'un peu court, Evolution Zero a décidé de remettre le couvert. Se nourrissant des gros acteurs du genre des années 90, en rajoutant quelques influences inattendues, et repoussant quelques limites, ce deuxième opus marquera une forme de maturité. Si bien dans la composition, que dans les thèmes abordés, Evo Zero (Pour les intimes) a su gâter son jeu, le consolider, et même lui faire parler plusieurs langages, qui saura toucher un public un peu plus large.

Dès le premier titre, c'est un véritable déchainement qui s'abat dans nos oreilles. 'Endure My Life' nous montrera la voie qu'aura le disque. Et en parlant de voix... Celle de Glerr, au chant, possède une sorte de signature. Un timbre qui colle parfaitement avec l'univers du groupe. D'ailleurs, il sera rejoint par les choeurs à la fois de JP à la batterie ainsi que ceux de David à la guitare.

Une conception longue. Le disque n'aura pas mis longtemps à sortir de la tête de l'équipe, juste après le premier album, mais la conception et tout ce qui en découle aura mis 4 ans. David à la guitare compose une majeure partie des morceaux avec également les idées de Tatav à la deuxième guitare ainsi que Charly à la Basse et JP derrière les fûts. Sur les thèmes abordés, David le dit lui même dans une interview accordée chez les confrères de SoilChronicles, "Le Monde part bien en couilles". Et c'est le ciment des textes bâtis par Glerr.

Le titre 'My Ultim(H)ate Love' a d'ailleurs eu l'honneur d'être mis en vidéo, il s'agit là du premier clip "Pro Shot" du groupe. L'histoire se situe autour du phénomène des robots sexuels. Sur ce disque, des enregistrements "homemade" qui ont ensuite été confiés à HK Krauss de Vamacara Studio pour le mix et le mastering. Qui aura d'ailleurs vu passer des groupes comme Loudblast, Black Bomb A ou encore Blazing War Machine.

En conclusion : C'est pêchu, c'est cru, c'est sans détour. Origin Of A Deviant World signe l'emprunte du Death Thrash made in Fr... Made In Normandy, un peu de chauvinisme régional ne fait pas de mal. C'est une constante tout au long de l'album, la nuque ne se repose que très rarement.