Origami
Fred H
Journaliste

S.O.T.O

«10 pistes de pur hard rock mélodique à son meilleur. Un vrai régal.»

10 titres
Hard Rock / Metal
Durée: 44'21 mn
Sortie le 24/05/2019
336 vues
Il existe des personnes comme ça qui ne s'arrêtent jamais. Le chanteur Jeff Scott Soto est de celles là. Le nombre d'opus sur lesquels l'américain (d'origine portoricaine) apparaît est tout simplement vertigineux (on dépasserait les 150 en plus de 30 piges de carrière). En plus de ses propres galettes en solo, le natif de Brooklyn a officié pour Talisman (de 1990 à 2007), Takara, Yngwie Malmsteen, Axel Rudi Pell, Journey, Gus G., W.E.T., Trans-Siberian Orchestra, Michael Schenker, Lita Ford, Sons Of Apollo (avec la pieuvre Mike Portnoy) et tout une kyrielle d'albums tributes pour Deep Purple, Queen, Van Halen, Ozzy Osbourne, Aerosmith, Pink Floyd, AC/DC, Iron Maiden... entre autres. Si ça c'est pas du CV qui claque!.

Pour ce troisième skeud sous le blase de S.O.T.O (après « Inside The Vertigo » en 2015 et « Divak » en 2016), le combo à rejoint le label InsideOut Music. Il s'agit également du premier effort avec Tony Dickinson (lui aussi membre de TSO) à la 4-cordes. Cet ami/collaborateur de longue date a rejoint le line-up en 2017 pour remplacer à la basse David Zablidowsky (décédé tragiquement dans un terrible accident de bus alors qu'il était en tournée avec Adrenaline Mob). Avant de nous quitter, Mister Z. avait pu enregistrer ses parties sur 2 chansons que l'on retrouve sur cette rondelle (l'addictif 'Detonate' et son refrain accrocheur, 'Give in to Me' une reprise de... Michael Jackson que le disparu avait suggéré au groupe). La relecture du hit du roi de la pop (initialement présente sur le multi-certifié « Dangerous » et dont le solo fut à l'époque pourfendu par le chapeauté Slash) est ici brillamment exécutée - dans cette version plus lourde - par des zicos impliqués.

Oui, Jeff est bien le frontman-leader de cette bande, pourtant le New-Yorkais laisse à chacun de ses comparses toute la latitude pour s'exprimer (spéciale dédicace au bassiste Dickinson et à son acolyte batteur Edu Cominato sur le titre éponyme). Les duettistes gratteux, l'espagnol Jorge Salán et le brésilien Luis Paulo Almeida Junior alias BJ (ce dernier s'occupe également des claviers) s'éclatent dans ce déluge de riffs bien heavy aux forts accents metal (le dynamique 'BeLie' co-écrit avec son poto Leo Mancini, 'World Gone Colder', le solide 'Vanity Lane'). A l'écoute de leurs soli hallucinants (l'intense 'Dance With The Devil'), leur complicité se ressent.

Pour (nous) surprendre, JSS & cie ont aussi incorporés avec malice quelques sonorités/beats électros (l'opener 'HyperMania' composé avec Luiz Portinari) et même carrément une section de cuivres sur un morceau (l'incroyable et funky 'AfterGlow'). Ces ouvertures musicales apportent d'autres couleurs aux compositions à ce genre très typé. On espère que la petite équipe en agrémentera de nouvelles à leurs futures productions.

Et le patron dans tout cela ? Avec des mélodies imparables, de sa voix chaude et puissante le vocaliste est impressionnant... impérial (l'AOR et presque ballade 'Torn'). On comprend pourquoi nombreuses sont les formations qui veulent travailler avec ce chanteur de grande classe.

Enveloppés dans une excellente pochette-artwork bien dans le thème, signée Gustavo Sazes (Machine Head, Gus G., Epica, Amaranthe), ces 10 pistes (onze sur la version Digipak) de pur hard rock mélodique à son meilleur nous enchantent. Cet « Origami » plié avec talent par S.O.T.O est un vrai régal.

S.O.T.O
Plus d'infos sur S.O.T.O
Hard Rock / Metal