OPERATION: MINDCRIME
Plus d'infos sur OPERATION: MINDCRIME
Progressive Metal/Rock
Chroniques

Resurrection
United Rock Nations

OPERATION: MINDCRIME

«Le deuxième volet d' Operation : Mindcrime intitulé "Resurrection" devrait sûrement plaire aux anciens fans de Queensryche»

14 titres
Progressive Metal/Rock
Durée: 65 mn
Sortie le 23/09/2016
5012 vues
Pour mieux comprendre qui est Geoff Tate, nous devons commencer par parler du groupe Queensryche. Le groupe évolue dans un style heavy metal progressif. Geoff Tate en sera le chanteur de 1982 ( année de création jusqu’à son éviction en avril 2012). Suite à son renvoi du groupe, Geoff Tate décide de continuer en solo sous le nom de Queensryche dans un premier temps en publiant un album du nom de « Frequency Unknown » en avril 2013 puis en 2016, il revient avec un projet du nom de Operation :Mindcrime.

L’album « Operation : Mindcrime » intitulé « Resurrection » est le deuxième volet de la trilogie musicale initié il y a un an avec "The Key". Pour rappel, le concept de « The Key » parlait de « H » qui a fait l’objet de l’expérience sur les confins de la vie et la mort et de la recherche d'une clef mystérieuse. Le « H » vous permet alors de démarrer votre propre projet de réalité que le chanteur nomme lui-même la « New Reality ». Mais est-ce vraiment le cas ?

Geoff Tate joue encore plus avec nos sens : pour lui, les sensations que provoque l’écoute de « Resurrection » répondent aux questions posées dans le premier volet « The Key ». Et ce fut le plus grand défi que le chanteur a eu à gérer lors de la conception de son deuxième volet.

On pourra dire que ce n’est pas vraiment un groupe mais plutôt un projet. En effet, Geoff Tate continuera son troisième volet avec d’autres musiciens. Mais tout ce que l’on peut retenir c’est que les membres étoilés actuels tels que lui-même Geoff Tate, un artiste polyvalent jouant du clavier, du saxophone et de sa voix entremêlés avec ses associés Kelly Gray, les vieux tout court Brian Tichy (le batteur de Whitesnake) et Simon Wright (ancien batteur de AC/DC, DIO) et John Moyer (le bassiste de DISTURBED), fameux invités pour ce projet. Jugez-en par vous-même : David Elleson (bassiste de MEGADETH), Tim « Ripper » Owens (Ex-JUDAS PRIEST, ex ICED EARTH) ou Blaze Bayley (WOLFSBANE, ex-chanteur d’IRON MAIDEN)… Une très belle brochette pour ce projet. La liste des invités sur cet album est tout simplement aussi inouïe qu’iconoclaste.

L’album, composé de 14 chansons dans des styles complètement différents, n’apparait pas cohérent lors de la première écoute, mais plus on se plonge dans l’univers particulier de Tate, plus on se rend compte que le voyage auquel le vocaliste nous invite nous emmène vers des destinations musicales riches en émotions, poussant plus loin son héritage post Queensryche.

Les quatre premiers morceaux de l’album, « Resurrection », « When All Falls Away », « A Moment In Time », « Through the noize » nous remettent dans l’ambiance de l’histoire démarré dans le premier opus « The Key », basée sur quatre personnes en conflit à cause d’un programme informatique qui a le pouvoir de définir la réalité. Tout ce lot de brin de musique est dans un style rock métal progressif où recommence le début de la résurrection.

Le début de la révélation apparait avec le morceau « Left for Dead » qui était d’ailleurs le premier single de l’album. Il commence à nous chanter avec sa voix de velours qui est plus harmonieuse. Pour autant, nous pouvons nous mentir mais cela ressemble toujours à du Queensryche car ne l’oublions pas l’artiste a toujours écrit les paroles pendant une bonne trentaine d’années.

« Healing My Wounds », est une vraie œuvre: on retrouve des merveilleux solos de guitare, mélangés avec du saxophone joué par Geoff Tate lui-même. Une merveilleuse combinaison où nous pouvons soigner nos blessures.

« The Fight » est une très jolie ballade qui nous raconte qu’il ne faut pas regarder vers le passé mais plutôt se batte pour l’avenir qui pourrait probablement parler d’une nouvelle aventure avec Operation : Mindcrime et faire table rase du passé, Queensryche ?

La chanson et la vidéo 'Taking On The World' - se réfère au passé artistique de Geoff Tate dont la voix se marie parfaitement avec le chant de Tim « Ripper » Owens. Cette chanson se démarque de l’album et attirera certainement de nouveaux fans de la première heure. Puisqu’elle est beaucoup plus pêchue et ici nous retrouvons vraiment le style de Queensryche.

Sur « Invincible », le refrain de la chanson se répète tout le temps? Il se dit invincible et pour lui c’est radical de trouver la clef. Ce titre reste toujours la même lignée de la recherche de la résurrection comme-ci l’artiste commence à se retrouver.

Le projet Operation : Mindcrime intitulé "Resurrection" devrait sûrement plaire aux anciens fans de Queensryche et sûrement englober de nouveaux fans avec tous ces invités qui fait de cet album, un travail grandiose. On pourra dire que cet album, est un peu comme un labyrinthe. Parfois, vous trouverez des ballades, parfois des titres plus pêchus… Tout dépendra de votre humeur pour découvrir cet album. Il ne suffit pas de suivre l’œuvre sur un fil rouge mais bien d’entrechoquer les morceaux comme-ci vous appuyez sur une télécommande. Jugez par vous-même !