HORRENDOUS
Plus d'infos sur HORRENDOUS
Death Metal
Chroniques
Idol
2018

Ontological Mysterium
Julien Pingenot
Journaliste

HORRENDOUS

«Avec "Ontological Mysterium", Horrendous signe un des meilleurs albums de Death / Thrash Technique de cet année dont on se rappellera pendant très longtemps !»

8 titres
Death Metal
Durée: 37 mn
Sortie le 18/08/2023
848 vues

Actif depuis 2009, le quatuor américain Horrendous est de retour en ce mois d'août 2023 avec son cinquième album "Ontological Mysterium". Le groupe est repéré par l'excellent label Dark Descent pour la sortie de ses trois premiers albums. C'est avec "Anareta" que le groupe fait une belle percée qui lui fera signer chez Season of Mist pour la sortie de son quatrième album "Idol", en 2018, qui fut un énorme succès critique. Et nous voici cinq ans plus tard, avec le très attendu "Ontological Mysterium".

Depuis ses débuts, les visuels du groupe sont vraiment intrigants et emplis de mystère. Je trouvais la pochette de "Idol" déjà folle mais alors celle de "Ontological Mysterium" est tout simplement parfaite. Elle est une nouvelle fois le travail de Brian Smith, avec qui le groupe à beaucoup collaboré. Elle est une très belle porte d'entrée sur la musique syncopée et technique du quatuor américain.

Syncopé est un bon terme pour décrire la musique de Horrendous. Le groupe a cette capacité à composer des morceaux techniquement impressionnant mais qui ne perde jamais de vue le côté accrocheur et accessible. Et ce début d'album est une leçon de composition en la matière. Après le court mais épique "The Blaze", c'est l'excellent "Chrysopoeia (The Archaeology of Dawn)" qui débarque ! Et quelle claque !! Ce morceau est juste incroyable, techniquement très fin et surprenant de bout en bout. Horrendous joue un Death / Thrash technique survitaminé, débordant d'émotions et d'idées.

Sur ce simple morceau, Horrendous pose le décor, "Ontoligical Mysterium" sera généreux, surprenant et jamais redondant. En effet, "Chrysopoeia (The Archaeology of Dawn)" est magistral mais il n'est que le début de cette fantastique calvacade, le très intense "Neon Leviathan" revient nous mettre une claque de riffs et soli survoltés. Le court "Aurora Neoterica" calme le jeux et nous propulse dans la nébuleuse (presque) ballade "Preterition Hymn". Morceau plus posé et assez différent de ce que le groupe nous propose depuis le début de l'album. "Cult of Shaad'oah" vient remettre les pendules à l'heure et nous retrouvons ce son si particulier à Horrendous, mais ce n'est que partie remise avec le très expérimental "Exeg(en)esis" qui vient nous perdre dans un méandre de sons distordus et de tempos alambiqués. Puis l'album se termine par les deux excellents "Ontoligical Mysterium" et "The Death Knell Ringeth", plus classique pour Horrendous mais sans pour autant perdre en qualité au contraire !

Ce "Ontoligical Mysterium" est un très grand album. Ce qu'il arrive à faire en moins de quarante minutes est vraiment impressionnant. Réussir à composer des morceaux aussi alambiqués, surprenants et techniques sans jamais en devenir indigeste est vraiment rare. Que ce soit dans ses structures de morceaux, les différents placements de voix, les petits soli furtif et tant d'autres choses, on est jamais sûr de ce que nous allons entendre ensuite. Chaque morceau regorge d'idées et ce jusqu'à la dernière minute de "The Death Knell Ringeth" qu'on croit terminé après ce break puissant mais non une dernière partie blindée de soli vient terminer comme il se doit cet album fou.

Il y a une vraie charge émotionnelle qui se dégage de l'album, notamment dû au chant. En effet, ce chant éraillé, à fleur de peau presque est criant de sensibilité. On alterne entre de véritable moments de détresse, de folie pure, de colère comme sur le monumental "Chrysopoeia (The Archaeology of Dawn)" qui en plus de la cavalcade syncopé musicale qu'il nous offre, le chant vient rajouter un autre dimension fantastique au morceau comme sur le reste de l'album. Autre exemple de moment fort est ce chœur sur la fin de "Preterition Hymn" si inattendu sur ce style d'album mais qui fonctionne parfaitement pourtant. Le chant clair qui débarque sur "Chrysopoeia (The Archaeology of Dawn)" est une vraie belle surprise et donne un dynamisme fou au morceau. D'ailleurs Horrendous est un de ces rares groupes estampillé Death / Thrash technique à convoyer autant d'émotions palpables.

Bon vous l'aurez compris, j'ai adoré ce nouvel "Ontological Mysterium". Horrendous est, une nouvelle fois, d'une inventivité hallucinante. L'album passe d'une traite sans se rendre compte que c'est déjà fini. "Idol" était déjà un album abouti et le dépasser n’a pas dû être simple mais pas pour Horrendous apparemment. "Ontological Mysterium" est un très grand album, une des meilleures sorties de 2023 pour sûr et même une des meilleures sorties Death/Thrash technique de ces dernières années, cet album fera date à coup sûr !