Chroniques

Only Human
Laurent Sage
Journaliste

VEGA

«Un album de hard mélodique qui aurait mérité une autre approche ( via le mixage) au vu de la qualité des compositions»

12 titres
Hard Rock
Durée: 53 mn
Sortie le 11/05/2018
4621 vues
Les anglais de VEGA nous reviennent avec un 5e album en huit ans d'existence. Produit par le groupe lui même et avec Harry HESS ( HAREM SCAREM) au mastering et au mixage.
Si le précédent opus ''Who We Are'' m'avait surpris par la qualité des compositions et ''l'agressivité" de celles-ci, comparées à d'autres groupes catalogués hard rock mélodique, je dois avouer avoir été plutôt déçu dans l'ensemble par ce ''Only Human''. Il y a bien sûr toujours cette science du refrain qui fait mouche, même dans des morceaux plus ''faibles'' comme ''Standing Still'' mais il y a, pour moi, une importance prise par les claviers trop importante par rapport à la guitare. Ce qui donne parfois un côté trop pop ou aseptisé à certains titres comme ''Come Back Again'' par exemple.

Les deux guitaristes sont trop peu présents sur ce mix (hormis sur quelques titres) mais je pense que sur scène, ils reprendront toute la place qui leur est dûe et de fait, les compositions gagneront en puissance.

L'album démarre plutôt bien avec ''Let's Have Fun Tonight'' et son riff accrocheur, un rythme groovy, un pont mélodique qui vous amène vers un refrain qui vous rentre dans la tête, un solo excellent , quelques choeurs ''hou hou'', un morceau festif et entraînant.
''Worth Dying For'' est lui plus hard rock, avec toujours la mélodie en ''point de mire'', la guitare vient , avec son gimmick, apporter un plus au morceau et encore une fois, le refrain est imparable et le solo impeccable.

What happens in Vega stay in Vega annonce une voix en ouverture du morceau ''Last Man Standing''. Sur ce morceau les claviers sont beaucoup plus présents, et apportent cette fameuse touche pop qui pour moi dessert le groupe. Alors, certes, le groupe aime le hard des années 80 et ne veut pas être un groupe que l'on qualifie de ''passéiste'', mais il n'empêche que ce mix dénature le propos. Et pourtant ''Last Man Standing'' aurait pu être un meilleur morceau si la guitare (et encore une fois, chapeau bas pour le solo plein de feeling qui honore ce titre) avis été plus présente. Le morceau, sur la fin, à un petit air de QUEEN, lors d'un pont avant le final.
Au final, cet album, qui comporte néanmoins de belles trouvailles, ravira les aficionados de l'AOR mais pourra peut être lasser les fans de hard mélodique car, malgré plusieurs écoutes, et même si l'album s'écoute très bien au volant de sa voiture ou au bord de la plage ( entendez par là qu'il ne va pas vous donner envie de headbanguer mais d'apprécier le moment présent, leur musique étant plutôt positive), au final il ne reste que deux ou trois morceaux vraiment accrocheurs. Je demande à voir les mêmes titres en live, me disant qu'ils gagneront en intensité.

Peut être que la tonalité de l'album plus pop est un choix, eu égard au diktat des radios ne voulant pas diffuser de morceaux trop hard mais pour ma part, je trouve que l'album aurait pu être beaucoup plus accrocheur si le mix avait été différent. Et c'est dommage car le groupe a un sens de la mélodie ( voix, arrangements) vraiment excellent. Pour le prochain album peut être ?