Old habits die hard
United Rock Nations

DIMINO

11 titres
Hard Rock
Durée: 47 mn
Sortie le 03/07/2015
3061 vues
1975 est l'année de la sortie du premier album de Angel, groupe découvert par Gene Simmons et signé sur la même maison de disque que Kiss, Casablanca. Dans les heures de gloire du combo ricain, Frank Dimino en était le chanteur. Depuis, Frank réside à Las Vegas et continue sa carrière solo avec ce tout nouvel opus « Old Habits Die Hard ».
40 ans après le debut-album d'Angel, Frank a toujours la pêche: une voix proche du timbre de celle de Steve Perry (Journey), des compositions classic rock d'excellente facture à la frontière entre Kiss et Sabbath, l'ensemble réuni dans un album qui porte bien son nom: les vieilles habitudes ont la vie dure.
Pour l'accompagner, Frank s'est entouré de 8 guest-guitaristes qui s'alternent à tour de rôle: parmi ceux-là Oz Fox (Stryper), Eddie Ojeda (Twisted Sister), Rickey Medlocke (Blackfoot et Lynyrd Skynyrd) et Punky Meadows (Angel). Que du très bon !
Les 11 titres de l'album sont d'une grande efficacité. Parmi nos préférés notons « Never Again » (et son riff d'intro très proche de « Strutter » et son couplet à la Motley Crue), le très burné « Rockin' in the City » véritable hit taillé pour la scène (il s'agit d'ailleurs du premier single et clip vidéo de l'album), la magnifique ballade acoustico-electrique « Even Now » et son solo de guitare d'anthologie , le très Sabbathien « Mad as Hell » et le très kissien « Sweet Sensation ».
Dimino se frotte aussi à des titres plus directs et rapides dans le pur esprit punk comme « Tonight's the night » ou à des mid-tempo moins directs comme « I can't Stop Loving You » ou « Tears will fall »
Pour conclure cet opus, Dimino nous gratifie d'une magnifique ballade « Stones by the river », véritable hymne live. La prestation vocale de Franck Dimino y est tout simplement magique sans compter le magnifique solo de guitare ! Respect !
Avec « Old Habits Die Hard », Dimino nous prouve que le rock n'est pas mort (n'est-ce pas Mr. Simmons ?) et que le talent et la sincérité qui transpirent de cet album sont de tout respect. Du rock burné, superbement bien chanté, des guitares à volonté et une section rythmique impeccable font de ce « Old Habits Die Hard » un des meilleurs albums de l'année. Thanks M. Dimino.