HORISONT
Plus d'infos sur HORISONT
Heavy Metal / Hard Rock
Chroniques

Odyssey
Seb Gallagher
Journaliste

HORISONT

2 titres
Heavy Metal / Hard Rock
Durée: 70 mn
Sortie le 18/09/2015
5075 vues
"Odyssey" est le quatrième opus des suédois de Horisont, toujours mené par Axel Söderberg et ses quatre moustachus, Pontus (batterie), Kristofer, Charlie (guitare) et Magnus (basse). Le groupe formé en 2006 nous propulse à travers les décennies pour nous faire découvrir leur univers seventies et leur goût pour le heavy rock! Galaxie heavy rock inspirée tout droit des plus grands groupes tels que Blue Öyster Cult, Rush, Cactus et j'en passe.

Pour nous mettre directement dans le bain des seventies, le premier morceau, titre éponyme de l'album, commence par une intro à la Flash Gordon et qui part, par la suite, dans des envolées basse- guitare-batterie digne des grands groupes de heavy, hard rock tel Boston dans "More Than a Feeling".

"Break The Limit", morceau aux sonorités Öyster Cult révèle que les suédois composent leurs titres ainsi que le faisaient les plus grands qui tournaient dans les années 70/80. Par ailleurs, tout au long de l'album on retrouve des références liées à leurs influences rock prog, heavy et hard rock, passant d'un morceau à l'autre de Rush à Kansas sans oublier Thin Lizzy ...

Nos cinq zikos nous font découvrir leurs titres brillamment composés et exécutés tels que "Blind Leader Blind" ou encore "Bad News". La voix d'Axel, mélange de Brad Delp (Boston) et de Geddy Lee (Rush), accompagné des guitaristes qui envoient des riffs accrocheurs et une basse-batterie efficaces qui comme on le dit "tiennent la baraque" nous emmène dans un merveilleux univers qu'ils se sont appropriés avec brio.

C'est de ce fait et avec plaisir que l'on passe de titre en titre sur cette fabuleuse odyssée heavy rock, enchaînant leurs solos racoleurs. On se laisserait tellement volontiers éblouir par leur "Red Light" que nous voilà déjà à l'avant-dernier titre "Städer Brinner" qui, comme le reste du block coloré de cet album, nous fait vivre et ressentir toutes les bonnes ondes que le groupe réverbère pour que l'on soit absorbés par leur musique.

Après onze super morceaux, c'est au noble descendant de "The Reaper" (Blue Öyster Cult) de clôturer ce nouvel opus nous montrant que même dans le heavy la douceur peut être bien interprétée, et nous rendre nostalgique d'être arrivé à la fin du merveilleux album de nos cinq mélomanes.

"Odyssey" s'achève sur cette douce mélodie qui nous fait dire: à quand le prochain album de Horisont? Les Suédois s'affichent comme les nobles descendants des seventies ! Laissez-vous transporter dans leur odyssée heavy rock.