Occultaclysmic
Anibal BERITH
Journaliste

LECHEROUS NOCTURNE

«Avec ce quatrième opus, Lecherous Nocturne affirme son style en proposant une alternative intelligente au brutal tech death»

9 titres
Technical Brutal Death Metal
Durée: 39 mn
Sortie le 06/04/2018
4081 vues
Plus de 20 ans d'existence pour le combo américain originaire de Greenville en Caroline du Sud et un quatrième album intitulé ''Occultaclysmic''. C'est après deux démos et un ep que les américains décident de passer dans la cours des grands avec leur premier album ''Adoration of the Blade'' paru en 2006. Depuis, le groupe compose régulièrement sans se précipiter afin de prendre le temps de nous présenter de bonnes créations. Officiant dans un tech death bien brutal, ce quatrième opus ne déroge pas à la règle en proposant un univers plus sombre...plus dark.

Dès les premiers riffs de ''By Conquest or Consent'', c'est la grosse claque dans la tête! Le rythme imposé par le batteur (Alex Lancia) est intense et pousse l'auditeur dans ses derniers retranchements dès les premiers blast! Proposant peu d'alternance, autant s'accrocher car la brutalité que l'on découvre dès les premières secondes ne nous lâchera pas durant les 39 minutes de la galette et ses 9 titres! Les accords sont complexes et joués avec une rapidité déconcertante (Kreishloff (ex Nile) et Ethan Lane) sans pour autant nous perdre. Le chant du frontman, Josh Crouse, offre des plans gutturaux comme screamés accentuant ainsi la noirceur de l'ambiance. Le tout étant sublimé par des riffs inspirés du black metal, une inspiration musicale présente sur l'ensemble du disque.

Au fil de l'écoute et des réécoutes, on sent que le quintet se nourrit de tous les genres du metal extrême! Par exemple, les musiciens n'hésitent pas à enchainer avec ''Quantum Mysticism'' aux influences hardcore limite grindcore tout en associant un riff dissonant et lancinant typiquement black metal.
L'ensemble des titres est positionné avec une logique implacable repoussant les limites de la brutalité et de l'agressivité dès ''Occultaclysmic'' qui matraque à tout va dans une ambiance grindcore parfaitement assumée par le frontman qui hurle toute sa rage à chaque vocifération!
Lecherous Nocturne ajoute un côté malsain à sa musique avec ''Tower of Silence'' dont le mix offre quelque chose de plus old school et dont l'ambiance rappelle celle créée par Morbid Angel.

Une seule pause en l'interlude mélodique et majestueux ''Remembrance'' de 5 minutes offrant une entracte appréciable avant de repartir en guerre à coup de blast beats, de riffs assassins et de vociférations bien gutturales pour les quatre titres restant.

La suite de l'album monte le niveau d'un cran repoussant toujours plus les limites de la violence dans une technique toujours plus fine. On comprend tout, le mix est parfait, chaque instrument trouve sa place et offre une densité sans pareille (''Unidimensional Eclipse''). Toutes les influences musicales du combo sont concentrées sur les trois derniers titres avec une maîtrise parfaite dans l'exécution (le blackeux ''Psionics'', le grindcoreux ''Time's Ceaseless Onslaught'')!
Le dernier morceau est à lui seul un condensé du savoir-faire des américains. Sur plus de 6 minutes, la pièce maîtresse de l'oeuvre offre une longue intro puissante et mélodieuse de plus d'une minute pour progressivement lâcher la bride vers une atmosphère mariant intelligemment, tech death et black , le tout dans une ambiance sombre et malsaine....du génie!

Avec ce quatrième opus, Lecherous Nocturne affirme son style en proposant une alternative intelligente au brutal tech death en lui associant savamment de nombreuses influences chères au Metal Extrême permettant ainsi au groupe de se différencier tout en respectant les racines et les valeurs de cette musique. Incontournable!

Anibal Berith

LECHEROUS NOCTURNE
Plus d'infos sur LECHEROUS NOCTURNE
Technical Brutal Death Metal