CYTOTOXIN
Plus d'infos sur CYTOTOXIN
Technical Brutal Death Metal

Nuklearth
Anibal BERITH
Journaliste

CYTOTOXIN

«Cytotoxin offre aux fans du genre un nouvel album intelligent mariant aisément brutalité et finesse.»

11 titres
Technical Brutal Death Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 21/08/2020
675 vues

Inspiré de la catastrophe de Tchernobyl, le quatuor allemand dévoile ce jour, le 21 août 2020, leur quatrième méfait ! Fondé en 2010, le groupe ne chôme pas en enchainant albums studios et tournées mondiales ! Bien épaulé par le très célèbre studio allemand KOHLEKELLER STUDIOS (Aborted, Benighted, …), c'est donc tout naturellement là que ce quatrième opus fut enregistré afin de délivrer quelque chose de brutal, technique et très abouti !

Réputé pour distiller une musique grasse, technique et brutale, Cytotoxin ne faillit pas à sa réputation et continue son oeuvre musicale en conservant ce standard. Instantanément mis dans le bain dès 'Atomb', ce sont 11 titres toujours inspirés de la catastrophe nucléaire du 26 avril 1986 qui vont dévaster le public dès la première écoute !
Brutal mais pas exempt de mélodie, l'album est dense et varié tout en restant sombre et chaotique, grâce à des parties de guitares complexes et incisives (de nombreux soli). Jouées rapidement du fait du tempo effréné des blast beats, ce dernier sait ralentir pour devenir lourd et assommant à l'instar du slamming brutal death; les infra-basses et les breakdown en sus !
Relativement accessible, Cytotoxin a l'intelligence de rendre sa musique compréhensible. Très moderne et loin des racines old school du genre, il n'en demeure pas moins que "Nuklearth" est plaisant à écouter et insère avec parcimonie des influences hardcore donnant du punch aux compositions ('Soul Harvester' par exemple).
Avec des titres de 4 minutes en moyenne, les allemands ne lassent pas l'auditeur et la setlist est judicieusement bien conçue pour inciter l'auditeur à écouter la galette dans son intégralité.
Seul bémol, le chant que je trouve trop linéaire et pas assez articulé; c'est à mon sens le point d'évolution que le frontman devra mettre en avant pour le prochain opus.

Cytotoxin offre aux fans du genre un nouvel album intelligent mariant aisément brutalité et finesse. Assez facile d'accès, le disque s'écoute naturellement et l'ordre de la tracklist faciite l'exercice.
En attendant la reprise des concerts, savourons et savourez cet excellent album de brutal tech death qui démontre tout le savoir-faire des allemands sans en faire trop.

Tracklist :
1. Atomb 03:16
2. Lupus Aurora 04:12
3. Uran Breath 04:17
4. Dominus 04:34
5. Drown in Havoc 04:33
6. Soul Harvester 04:40
7. Coast of Lies 03:52
8. Quarantine Fortress 05:11
9. Dead Zone Anthem 01:39
10. Nuklearth 04:49
11. Mors Temporis 02:58