Nug So Vile
Anibal BERITH
Journaliste

CANNABIS CORPSE

«Très bon album des déjantés de Cannabis Corpse qui réussissent aisément, pour la sixième fois, à parodier brillamment les groupes incontournables de la scène Death !»

11 titres
Death Metal
Durée: 35 mn
Sortie le 01/11/2019
344 vues

Rapide retour sur les origines du groupe, Cannabis Corpse est à la base un groupe parodique de Cannibal Corpse fondé par Land Phil (Philip Kyle Hall) guitariste d'Iron Reagan et bassiste de Municipal Waste. Son frère jumeau Josh alias HallHammer (là encore on note l'allusion à Hellhammer, le groupe fondé par Tom G. Warrior, et le pseudo du batteur de Mayhem, Jan Axel Blomberg) l'accompagne à la batterie. Le groupe a pour but de parodier tous les clichés du death metal en y ajoutant une touche de weed et en jouant.....du death metal !
S'étant attaqué à tous les dinosaures de ce genre musical, avec ce sixième opus, c'est au tour de Cryptopsy dont ils reprennent le titre de l'album culte des canadiens ''None So Vile'', de Krisiun, Vader et Napalm Death ('From Enslavement to Hydrobliteration ') entre autre !

Musicalement brillant, le trio américain réussit depuis plus de 10 ans à associer humour et death metal tout en menant à bien leurs projets musicaux parallèles ! Avec ce sixième opus intitulé ''Nug So Vile'', les trois garçons s'intéressent à l' état d'esprit d'un homme ravagé par l'abus de cannabis en exprimant sa démence et ses hallucinations !
C'est ainsi qu'en délivrant un death/thrash crossover, Cannabis Corpse revisite l'univers d'artistes incontournables de la scène death en leur consacrant un titre inspiré principalement du nom d' albums les concernant.
Globalement énergique et clairement groovy, cet album met la pêche et donne envie de se le mettre en boucle tellement il respire la bonne humeur ! On ressent parfaitement l'expérience musicale et scénique des protagonistes qui mettent à profit tout leur savoir-faire dans ce disque !
Les riffs sont inspirés, variés, puissants ('Conquerors of Chronageddon' ('Conquerors of Armageddon' de Krisiun) et la machine à tartiner les futs ne s'essouffle pas une seule seconde ! Peu de répit, le tempo est ravageur et oscille entre blast beats et mid tempo dynamiques ('Blunt Force Domain' ('Black Force Domain' de Krisiun).
L'alternance entre le growl death du frontman et le chant crossover en back voice offre un compromis intéressant et invite à headbanguer...une tuerie en live ! Ça s'excite bien dans le pit !
On note une production soignée où l'ensemble des instruments est équilibré mettant le jeu de basse en valeur ('Blasphemy Made Hash', le solo introductif de 'The Ultimate Indica-ntation' ('The Ultimate Incantation' de Vader)).
Le trio a beau être connu pour son côté humoristique et sarcastique, ce dernier ne dénote pas par son sérieux quant à l'exécution de son art et délivrer une oeuvre de bonne facture qui ne laisse pas indifférent !
La base même du death old school est bien ancrée, et réussir à intégrer à cette dernière une influence thrash crossover n'est pas aisée. Cette association est un succès et elle se fait sans dénaturer aucun des deux styles et distiller quelque chose d'à la fois festif et rentre-dedans !

Avec ce sixième méfait, Cannabis Corpse peaufine son style, améliore ses compositions, et réussit à parodier ces groupes phares tout en leur rendant hommage. ''Nug So Vile'' vaut le détour et mérite plusieurs écoutes pour en cerner toute l'essence.

1. Conquerors of Chronageddon 03:15
2. Nug So Vile 03:08
3. Blunt Force Domain 03:43
4. Cylinders of Madness 02:42
5. Blasphemy Made Hash 03:40
6. Cheeba Jigsore Quandary 03:23
7. Edibles Autopsy 03:14
8. Dawn of Weed Possession 03:27
9. The Cone is Red (Long Live the Cone) 02:21
10. The Ultimate Indica-ntation 03:57
11. From Enslavement to Hydrobliteration 02:53
CANNABIS CORPSE
Plus d'infos sur CANNABIS CORPSE
Death Metal