NOSTROMO
Plus d'infos sur NOSTROMO
Metal / Hardcore / Grindcore

Narrenschiff
Anibal BERITH
Journaliste

NOSTROMO

«Ep prometteur et largement à la hauteur des prestations live de ces deux dernières années, qui, on l'espère, annonce une série de nombreux enregistrements et live à venir. »

6 titres
Metal / Hardcore / Grindcore
Durée: 20 mn
Sortie le 08/03/2019
5585 vues
AUTOPRODUCTION

Après plus de 10 ans d'absence, le groupe suisse de grindcore Nostromo refait surface, tout d'abord par une série de concerts en festival, et en première partie de la tournée française de Gojira en 2017.
Doté d'un nouveau line-up par la venue de Max HÄNSENBERGER de Mumakil à la batterie, les autres membres étant Javier VARELA (Chant), Jérôme PELLEGRINI (Guitare) et Lad AGABEKOV (Basse).
Fort de cette énergie retrouvée et d'un succès incontestable dès les premières apparitions sur scènes, le quartet suisse ne pouvait pas ne pas revenir en studio et c'est chose faite avec ce premier Ep qui annonce clairement le retour des suisses sur le devant de la scène du Metal Extrême !

Inspiré par « La Nef Des Fous », récit du poète Strasbourgeois Sébastien Brant, Narrenschiff évoque la vie des membres du groupe ces deux dernières années. A l'écoute de cet Ep, autant dire qu'elles ont clairement été d'une intensité remarquable.
Nous avons à faire à près de 20 minutes d'agression sonore par la délivrance d'un grindcore bestial mais pas bourrin; les compositions se nourrissent de nombreuses subtilités rendant leur style varié me rappelant celui de Napalm Death avec ''Fear Emptiness Depair'' en plus violent et en s'inspirant de ce tempo décalé qui apporte du groove à toute cette violence.

Enregistré par Johann Meyer (Gojira), la production est propre avec un son organique et équilibré permettant de mettre en valeur l'ensemble des instruments et de percevoir les nuances de ces derniers; le chant de Javier mettant en valeur la musique en lui apportant un degré de brutalité supplémentaire par son timbre spécifique et la rage qui l'accompagne.

Dès le premier riff de ''The Drift'', c'est la grosse branlée avec un déferlante de violence ! C'est sans concession, pas d'introduction, ça tartine direct ! Dissonant, le son est puissant, la guitare saturée, les blasts tabassent, la basse écrase et le chant hurle par dessus cet ensemble donnant une grosse claque à l'auditeur !
Le ton de l'album est donné et ce sera celui des quatre titres suivants avec une montée en puissance sur ''Superbia'' tel un raz de marée dévastateur. La puissance de Nostromo ne s'arrête plus tel un tsunami !

Après s'être fait démonter par les 2/3 de l'album, ''Septentrion'' se démarque par plus de groove, moins de violence, des riffs plus incisifs et surtout une ambiance plus sombre. Il laisse place au titre éponyme qui clôture la galette par un extrait du texte original du récit inspirant cet Ep, en Allemand, interprété par Rodolphe Burger, ex-leader de Kat Onoma dans une ambiance dérangeante, pesante, lancinante à l'opposé de l'intro du disque débordante de violence !

Très bon retour du quartet suisse en studio par cet Ep prometteur, largement à la hauteur des prestations live de ces deux dernières années et qui, on l'espère, annonce une série de nombreux enregistrements et live à venir.

TRACKLIST
The Drift
Taciturn
Superbia
As Quasars Collide
Septentrion
Narrenschiff