NORTHTALE
Plus d'infos sur NORTHTALE
Power Metal

Welcome To Paradise
Enora
Journaliste

NORTHTALE

«« Welcome To Paradise » redore le blason du Power Metal tant NorthTale prouve que le genre a encore de beaux jours devant lui !»

13 titres
Power Metal
Durée: 53 mn
Sortie le 02/08/2019
2955 vues

Après les débuts brillants de Twilight Force, le groupe avait surpris en annonçant le départ de son chanteur, Christian Erickson. Qu'à cela ne tienne, ce dernier a rejoint le guitariste Bill Hudson (Trans-Siberian Orchestra, U.D.O., Dirkschneider, Nightrage…) pour former NorthTale, complété par Patrick Johansson à la batterie, Mikael Planefeldt à la basse et Jimmy Pitts au clavier. Le groupe a profité de l'été pour dévoiler un premier album qu'on découvre sans plus tarder : « Welcome To Paradise » !

Quand on connaît la ligne directrice du projet NorthTale dans sa globalité, à savoir ramener à la vie l'époque glorieuse du Power Metal, on ne peut que s'incliner devant ‘Welcome To Paradise', le titre éponyme qui ouvre cet album et qui donne l'impression d'entendre le digne héritier de Stratovarius, Hammerfall et tant d'autres ! La guitare de Bill Hudson est virtuose et le mixage particulièrement bien pensé permet à la basse de Mikael Planefeldt de lui répondre avec profondeur et force. Plus incisif, ‘Higher', dévoilé début juin, continue sur cette excellente lancée en combinant mélodicité, grâce à un clavier endiablé, et rythmique, avec un duo basse-batterie plus qu'efficace. Plus simple dans sa composition, ‘Follow Me' est un bel exemple de Power aux influences Heavy et un poil old school. Les riffs dynamiques de ‘The Rhythm Of Life' annonce en fait un morceau relativement doux et digne des plus grands du genre ! NorthTale a bien travaillé ses classiques et leur rend hommage, leur apportant même un petit plus qui fait tout le charme du groupe.

Après un démarrage sur les chapeaux de roues, ‘Time To Rise' peut sembler trop plat et conventionnel pour vraiment s'imposer sur cet album d'excellente qualité jusque là et qui multiplie les points forts. ‘Way Of The Light' est la première vraie balade que le groupe nous propose et si elle est techniquement soignée, l'auditeur remarquera sans doute la retenue émotionnelle qui empêche de vraiment se sentir proche des musiciens et émus par la performance, trop peu sensible. Mise en ligne à travers une lyric video début juillet, ‘Shape Your Reality' n'est sans doute pas inconnue à ceux qui suivent déjà NorthTale qui nous propose ici une chanson plus rapide et lumineuse, toujours autour de cette idée d'absolue liberté que le genre défend souvent. Cette même idée d'indépendance et d'estime de soi se retrouve avec ‘Everyone's A Star', entraînante et avec une ligne de clavier moderne signée Jimmy Pitts.

Ce premier album a bénéficié d'une promotion complète et ‘Sirens' Fall' est la dernière chanson mise en ligne, que vous pouvez découvrir un peu plus bas. Son atmosphère plus sombre et électrisante est à l'honneur du groupe qui montre qu'il peut diversifier ses propositions. ‘Bring Down The Mountain' porte extrêmement bien son nom tant on sent la volonté du groupe de forger son chemin jusqu'au succès dans une ambiance épique que la voix et la conviction de Christian Eriksson servent à merveille ! Aucun doute que vous allez vous mettre à headbanguer sur ‘Playing With Fire', un titre débordant d'énergie et soutenu par la fougue des musiciens qu'on a hâte de voir sur scène. Nouvelle démonstration de la virtuosité du groupe, ‘If Angels Are Real' peut avoir, comme d'autres morceaux de « Welcome To Paradise » par ailleurs, quelques touches rappellent Galneryus, ce qui ravira les amateurs de groupe japonais. Plus sincère et simple que ‘Way Of The Light', ‘Even When' est LA balade qu'on retiendra de cet opus.

« Welcome To Paradise » apporte une réponse parfaite à ceux qui disent que le Power est un genre vieillissant et qui n'a plus rien à offrir ! Si NorthTale s'appuie sur des éléments du genre qui ont déjà fait leurs preuves, le groupe s'inscrit néanmoins avec brio dans ce courant de renouveau du genre qui était jusqu'ici en particulier porté par des groupes comme Ancient Bards et Frozen Crown, pour ne citer qu'eux.