NORTHERN GENOCIDE
Plus d'infos sur NORTHERN GENOCIDE
Industrial Melodic Death Metal

Genesis vol. 666
Enora
Journaliste

NORTHERN GENOCIDE

«« Genesis vol. 666 », un très bon album d'Industrial Melodic Death Metal à travers lequel Northern Genocide prouve que ses musiciens ont un projet bien précis en tête et suffisamment de talent pour le mettre en valeur»

11 titres
Industrial Melodic Death Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 30/08/2019
2562 vues

Bien que formé en 2010, Northern Genocide a pris son temps avant de dévoiler son premier album, « Genesis vol. 666 », qui nous parvient aujourd'hui via Inverse Records. Entre temps, le groupe finlandais a traversé quelques changements de line-up tout en composant une démo, « Atlantis », en 2014 et un EP, « Planet Asylum », en 2015.

L'‘Intro' nous plonge dans une atmosphère de film d'horreur avec des voix étranges susurrant dans les ténèbres et annonçant le titre éponyme qui permet de découvrir la puissance brute et la virtuosité du guitariste Pyry Pohjanpalo, soutenu par les ambiances alimentées par Rainer Pekkinen. La première impression est très bonne, Northern Genocide a compris comment capter son public dès les premières mesures de l'opus ! Sur ‘Black Widow', une veuve éplorée vient joindre sa voix claire au scream du frontman pour un duo presque gothique par certains aspects mais toujours sous-tendu d'une ligne instrumentale Melodic Death qui ravira les amateurs du genre. ‘Annihilation of the World of Spirits' incarne un très bel équilibre entre éléments électroniques et Death plus traditionnel, entre envolées de clavier et guitares ronflantes.

Résolument moderne dans sa forme, ‘Neon Antichrist' est une très belle proposition musicale sur laquelle on se laisse emporter et on commence à agiter la tête. Sur une ligne musicale écrasante et sombre renforcée par le jeu de basse de Jussi Pulliainen, arrivé dans le groupe en 2018, ‘Eclipse' offre un beau contraste entre des passages rythmiques lourds et presque Thrash et d'autres soulignés de choeurs féminins bien plus aériens. Peut être un peu répétitif, ‘The Siren' est une chanson énergique sur laquelle la fougue du groupe est palpable, tout autant que leur envie de bien faire en piochant dans les divers univers musicaux qui constituent leurs influences. Plus théâtral, ‘Soul Dystopia' aurait presque des airs d'enfant démoniaque de Carach Angren et Wolfheart, un mélange intéressant et qui fonctionne plutôt très bien dans ce que Northern Genocide nous propose.

Étrangement froid et distant, ‘The Avalanche' est une composition plus simple que ce que les musiciens ont pu nous dévoiler de leur univers mais elle reste entêtante et permet de découvrir une autre de leurs facettes. Quelques touches de clavier semblent donner un esprit Metalcore à ‘Sintropolis' mais le Melodic Death Metal de Northern Genocide revient bien vite à ses racines, porté par l'engagement de Tommi Salonen au chant, et soutenu par l'assise que confère la batterie de Markku Tuuri aux titres de cet album. ‘Ikiruoste', le premier single issu de cet album et qui avait été dévoilé plus tôt dans l'année, a la lourde tâche de conclure « Genesis vol. 666 », et on vous laisse vous faire votre propre idée à ce sujet !

« Genesis vol. 666 » est un très bon album dans son registre d'Industrial Melodic Death Metal tant les musiciens de Northern Genocide prouvent qu'ils ont un projet bien précis en tête dont ils maîtrisent les tenants et aboutissants, permettant de trouver un équilibre musicalement riche entre leurs influences très diverses.