Nocturnal Hymns to the Fallen
Anibal BERITH
Journaliste

DEMONIC OBEDIENCE

8 titres
Death/Black Metal
Durée: 36 mn
Sortie le 18/05/2016
2262 vues
Demonic Obedience, c'est Georges Ntavelas originaire de Grèce qui forma ce groupe avec l'aide de George Seremetis sur les cendres de Deceptive Incarnation. Tout d'abord intitulé The Deepest, rapidement, le combo troqua son death metal progressif pour un death/black metal old school inspiré de groupes tels que Immolation, Morbid Angel, Incantation ou Deicide.
Formé début 2013, le groupe ne tarde pas à sortir son premier méfait sous le nom de 'Morbid Supremacy of Evil' courant l'année 2014. A peine dans les bacs, Ntavelas se remit au travail pour nous proposer cette année, 2016, son second album 'Nocturnal Hymns to the Fallen' plus brutal que son grand frère en 8 actes et près de 40 minutes.

La galette est clairement old school, Georges s'inspirant du meilleur de ses aînés pour produire un death/black caverneux accrocheur sur lequel l'ombre de Morbid Angel des débuts plane! Les titres sont assez longs (deux d'entre eux dépassent les 6 minutes) et offrent de la diversité tout en gardant comme feuille de route un univers sombre dans lequel s'insère quelques plans terrifiants voire inquiétants.
Privilégiant le chant death sur une musique orientée black sur les deux premiers titres 'Create the Shapeless', 'Portal of the Sacred Kan' parsemés de riffs lents/lourds et dissonants sur un tempo "blast beaté" soutenu, c'est à partir du très rapide 'Forced Obscenity' que le chant black fait son apparition.

Cette approche artistique ne quittera plus le one man band qui ne cessera d'alterner les plans growlés death et black les superposant même à de nombreuses reprises et c'est aussi là que la typologie old school de la musique de Georges s'affirme.

L'ambiance alternera des nuances lourdes et ténébreuses avec 'Impermissible Irreverence Pt. 1' à l'opposé de son faux-frère 'Impermissible Irreverence Pt. 2' bien plus brutal et rapide dans une atmosphère finale terrifiante. La musique du combo greco-écossais sait se faire volumineuse avec 'Nocturnal Imagery' aux riffs thrash sur l'intro accompagnés de blast beat dévastateurs et dont la rythmique dissonante confère un univers malsain. On retrouve une nuance à la Morbid Angel sur 'Godmade Beast' par le solo intro du titre dérapant vers quelque chose de plus lourd et caverneux à la rythmique stridente. La mélodie se fait plus dure au fil des minutes vers une ambiance plus black.
'Gehenna' clôture la galette en brutalité sans concession. Certainement le titre le plus rapide et le plus puissant de "Nocturnal Hymns to the Fallen" et qui se radicalise au fil des minutes défilant vers un break dissonant et sombre sur la dernière minute et demi servant d'outro.

Un second album de bon niveau à la production irréprochable pour Georges Ntavelas. Avec "Nocturnal Hymns to the Fallen"", Demonic Obediance monte d'un cran la brutalité de sa musique tout en préservant son entité old school et associant sans fausse note l'univers du death à celui du black. Bravo pour ce disque en espérant que Georges travaille déjà sur son troisième rejeton!

Anibal Berith.
DEMONIC OBEDIENCE
Plus d'infos sur DEMONIC OBEDIENCE
Death/Black Metal