ETERNAL DEFORMITY
Plus d'infos sur ETERNAL DEFORMITY
Death Metal / Progressive / Metal

No Way Out
The Effigy
Journaliste (Belgique)

ETERNAL DEFORMITY

«Eternal Deformity nous offre une qualité que bien des grands noms du genre ne nous donnent pas. Nous avons face à nous un très grand groupe !»

7 titres
Death Metal / Progressive / Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 18/11/2016
3577 vues
Eternal Deformity nous vient de Pologne. Le groupe formé en 1993 avec le credo artistique de transcender les barrières de la musique donne depuis 10 ans dans ce que l'on pourrait définir comme du Metal d'avant-garde. Les longues compositions empruntant parfois des chemins sinueux se rapprochent du progressif, les ambiances sont teintées de gothique, la violence emprunte au death et au black metal. Le tout pouvant passer par le doom et le mélodique. Vous pourrez comprendre ainsi le mélange qui donne indéniablement une identité propre au groupe.

Si les 4 premiers albums « Forgotten Distant Time (1994), « Nothing Lasts Forever » (1998), « In The Abyss Of Dreams... Furious Memories » (2000) et « The serpent Design » (2002) étaient plus black/death dans l'esprit et le son, le groupe se réinvente et délivre pour son cinquième opus « Frozen Circus » (2007) un album d'une beauté surprenante qui défini un nouveau son et la maturité du groupe dans son identité particulière. Le disque suivant « The Beauty Of Chaos » (2012) confirmera tout le talent et le savoir faire des musiciens avec de superbes compositions aux parfums suaves.

Il est dommage qu'un groupe de cette qualité n'ait jamais eu la chance d'une exposition valable dans le monde du metal. La preuve en est encore faite pour ce nouvel album prêt depuis 2015 mais signé plus d'un an après sa réalisation pour enfin être disponible en cette fin 2016.

Comme tout bon voyage musical, l'album commence par une introduction « I » où la guitare et les effets ouvrent la porte du mystère. Cette porte qui claque dès le début très doom d' »Esoteric Maniphesto » pour s'envoler vers un tempo plus relevé contenant un chant scream très agressif qui tranche avec le refrain mélodique en voix claire sur un grattage plus trash. Les musiciens sont au point, guitare, basse, batterie et synthé nous en mettent plains la vue et la construction du titre est énorme.

« Sweet Isolation » poursuit la route avec de très belles mélodies vocales placées sur une musique envoûtante rendant les passages agressifs encore plus inquiétants qu'à l'accoutumée. La partie avec du growl donne encore plus de force à la mélodie plus légère qui suivra. Eternal Deformity n'hésite jamais à aller là où on ne l'attend pas dans les arrangements d'un titre. C'est le long « Reinvented » de 10 minutes qui prend la suite. Un morceau sur lequel la violence du groupe se lâche jusqu'au break de piano. Les grattages de guitares sont monstrueux et les solos mélodiques sont de toute beautés. Quand les voix ne sont pas en mode chant, elles s'utilisent comme des instruments et donnent l'ambiance.

Après ce déferlement de décibels, « Mothman » arrive en douceur. Guitare acoustique, nappe de synthé et travail électronique qui plonge l'auditeur dans une joie dépressive. Pink Floyd n'aurait pas fait mieux. « Mimes, Ghouls And Kings » pose l'ambiance lugubre pour un morceau particulier. Nous sommes dans un autre monde et celui-ci n'est pas très rassurant. Le break pourrait nous laisser un espoir de lumière mais c'était sans compter sur la reprise violente déferlant avant une fin vocale mélodique se terminant en apothéose de brutalité.

C'est l'épique « Glacier » , seconde chanson de 10 minutes qui refermera l'aventure effroyable et prenante de ce superbe « No Way Out ». La double grosse caisse nous sert à la gorge, les riffs sont mortels (voir immortels) et le chant prend aux tripes. Chaque passage plus calme au lieu d'apaiser l'auditeur lui procurera plutôt un frisson d'angoisse. Le groupe réussi à nous faire vivre sa musique au plus profond de notre être.

Ce nouvel Eternal Deformity est plus sombre que ses deux prédécesseurs. Tout le savoir faire du groupe déjà présent se retrouve ici mit à la disposition de la noirceur et les lueurs d'espoirs se font bien plus rares qu'auparavant. Cet album est une aventure à vivre absolument pour élargir le spectre musical de tout fan de metal. Eternal Deformity nous offre une qualité que bien des grands noms du genre ne nous donnent pas où plus de nos jours. Pour nous il ne fait aucun doute que nous avons face à nous un très grand groupe pour lequel nous espérons une distribution mondiale digne de ce nom sur une grosse maison de disque. C'est notre souhait pour eux.