NO-MAN
Plus d'infos sur NO-MAN
Pop Rock Progressif

Returning Jesus
Herger
Journaliste

NO-MAN

«Kscope a prit la bonne initiative de rééditer cette galette sortie il y a moins de 20 ans. Un album de qualité mêlant inspiration et émotion. Ce duo est fantastique et c'est un bon moyen d'entrer dans l'univers de No-Man.»

9 titres
Pop Rock Progressif
Durée: 52 mn
Sortie le 01/12/2017
3436 vues
En cette fin d'année, le label britannique de Prog Kscope réédite l'album ''Returning Jesus'' , une des pierres angulaires de la carrière des britanniques de No-Man.
Ce groupe culte est le projet de deux monstres de la scène Progressive anglaise : Tim Bowness, chanteur et compositeur (qui a sorti en début d'année un superbe album intitulé ''Lost In The Ghost Light'') et surtout Steven Wilson. Maître de la scène Prog britannique, dont les projets ont toujours été appréciés par la critique (Porcupine Tree, Blackfield et ses albums solo comme le très bon ''To The Bone'' sorti lui aussi en 2017), il est également producteur pour des groupes comme Opeth.
Cette réédition permettra de réécouter un album de qualité.

Pour remettre cet opus dans le contexte de sa sortie, il suit le complexe ''Wild Opera'' qui a été quelque peu décrié à l'époque. Le groupe a alors décidé de revenir à une musique plus accessible et plus romantique pour ''Returning Jesus''.
Les influences y sont perceptibles avec leur Pop progressive : quelques touches de Jazz par ci par là, comme sur ''Only Rain'' où l'on peut entendre quelques notes de saxophone du plus bel effet.
Wilson s'est beaucoup inspiré du Rock planant cher à Pink Floyd, avec des passages aériens et envoûtants grâce à l'utilisation de claviers et de synthés, comme sur ''No Defence''. Des parties jouées au tam-tam sur le titre ''Close Yours Eyes'' donnent une couleur World Music pas désagréable. Les arrangements de cordes sur ''Only Rain'' sont particulièrement soignées.
De plus, les parties de guitares de Wilson sont en adéquation avec les compositions, comme sur ''Slow it All Down'' et son beau solo, dont il a le secret.

La voix de Tom Bowness intensifie le côté romantique des compositions et rappelle (comme je l'ai dit sur ma chronique de son dernier album en date) Neal Casal ou Damien Rice. Son timbre n'a pas changé depuis cette période, comme nous pouvons l'entendre sur ''Carolina Skeletons'' où sa voix douce nous envoûte. On retrouve également sur certains titres Steven Wilson en choeur comme c'est le cas sur ''Outside the Machine''.

Si je devais citer un titre pour résumer l'album, je prendrais le dernier intitulé ''All That You Are'', aux forts accents sixties avec ses claviers en mode ''mellotron'' mélangés à la voix particulière et douce de Bowness.
On peut aussi citer le très beau et planant ''Returning Jesus'' à l'ambiance calme et reposante, qui donne son nom à l'album.

Pour finir, l'album est agrémenté d'un second disque, présentant des versions démo ou versions diverses. C'est le cas du titre ''Carolina'' qui se retrouve en version longue ou encore en version démo.

Kscope a prit la bonne initiative de rééditer cette galette sortie il y a moins de 20 ans. Un album de qualité mêlant inspiration et émotion. Ce duo est fantastique et c'est un bon moyen d'entrer dans l'univers de No-Man.