NINE SKIES
Plus d'infos sur NINE SKIES
Rock Progressif

Dark Void
United Rock Nations

NINE SKIES

3 titres
Rock Progressif
Durée: 13 mn
Sortie le 06/04/2013
3903 vues
Nine Skies est un duo niçois de rock/métal progressif. Avec "Dark Void", Eric et Anne-Claire nous amènent à la fois dans des atmosphères progressives des années 70 et à la fois dans du metal progressif plus actuel. Des guests complètent la liste des musiciens de ce premier EP: Alienor Colin au chant sur le titre "Last Winter" (chanteuse du groupe DXS), Laurent Benhamou au saxophone sur "She's Gone" et Philippe Sovieri à la basse sur "Last Winter" (bassiste du groupe Kheops).

L'EP nous est livré dans un packaging A5 avec un visuel d'une grande beauté: une échelle au milieu d'un champ, le sombre vide.

Venons-en à l'aspect musical. Le premier titre "Dark Void" nous rappelle les premiers Genesis avec un début arpégé proche de l'esprit de Steve Hackett. Même si la voix, n'est pas celle de Peter Gabriel, les influences sont là. "Dark Void" est une machine à remonter le temps au début des années 70. A certains endroits, dans les couplets, nous retrouvons les atmosphères que Reeves Gabrels a su tisser dans le magnifique album "Outside" de David Bowie. Clairement, la qualité de composition du duo est indéniable. La production n'est malheureusement pas à la hauteur avec des batteries sans relief et un mastering faible.

Avec "Last Winter", Nine Skies nous dévoile une facette du groupe totalement différente. Les mélodies des couplets sont plus simples et légères et le refrain très métal avec Alienor Colin qui amène une touche plus proche du métal symphonique (Nightwish, Within Temptation) que du rock progressif.

"She's Gone" ferme la marche de l'EP. Dans ce titre, le coté progressif est de retour avec des parties instrumentales envoutantes : la guitare soliste tisse une toile de fond sombre tandis que le final au saxophone est de toute beauté. "She's Gone" est le titre le plus éclectique et l'intégration d'un saxophone amène une dimension jazz inattendue et particulièrement bien réussie.

Dans ce premier EP de Nine Skies, le talent de composition du duo est mis en valeur (surtout sur les titres plus progressifs) mais il est regrettable que la production ne puisse pas mettre en valeur l'ensemble musical. Du potentiel à confirmer avec un album plus abouti.