NIGHT DEMON
Plus d'infos sur NIGHT DEMON
Heavy Metal
Chroniques

Darkness Remains
Julien Pingenot
Journaliste

NIGHT DEMON

«Avec ce deuxième album, Night Demon nous fait revivre l'âge d'or du Heavy»

10 titres
Heavy Metal
Durée: 38 mn
Sortie le 21/04/2017
10491 vues

Originaire de Californie, Night Demon est un power-trio Heavy Metal fortement influencé par la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal) et formé en 2011. En 2012, grâce à un premier EP remarqué dans la scène underground, le groupe a pu faire les premières parties de groupes comme Diamond Head ou Raven. Suite à cela, Night Demon sort son premier album « Cursed of the Damned » en 2015 et reviennent en 2017 avec leur second album « Darkness Remains ».

L'album s'ouvre avec la mystérieuse intro de« Welcome to the Night », qui donne le ton de l'album, un voyage revival dans la période NWOBHM ! Suite à cette courte intro, le morceau commence réellement et les guitares, la section rythmique et le chant sont présents et annoncent du bon. « Hallowed Ground » suit et met en marche la machine à riffs ; les riffs sont tranchants, la batterie arrive bien se faire entendre et le tout est porté par le chant propre à un Heavy épique.

« Maiden Hell » continue sur la lancée, rapide et épique. De plus, sur le morceau le chanteur expose au mieux sa voix en nous proposant un large panel de ses capacités. Les choeurs rajoutés sur les refrains rendent ses derniers mémorables. « Stranger In The Room » est plus posée, et fait la transition avec « Life On The Run ». « Stranger In The Room » se veut plus lent, ce qui permet d'instaurer une atmosphère pesante.

« Life On The Run » se fond un peu dans la masse, en effet comme il n'apporte pas grand chose au reste, il a du mal à se détacher. Cependant le morceau reste cohérent avec le reste de la galette. « Dawn Rider » commence par une batterie survoltée , rappelant l'intro de Painkiller de Judas Priest. Le titre en lui même est un morceau typique de Heavy, un riff qui galope, un refrain chanté en choeur calibré pour le live et un solo de guitare tout aussi bon !

« Black Widow » et « On Your On » sont deux très bons titres de la deuxième moitié de l'album, mention spéciale au solo de « Black Widow » mon petit préféré !

« Flight Of The Manticore » est un morceau instrumental qui arrive à la fois à être épique et mélancolique, en effet le première tiers se veut rapide avec ses riffs qui galopent, le deuxième tiers calme le jeu et sur le troisième on repart de plus belle.

« Darkness Remains », en plus d'être le morceau le plus long, clôt l'album. Et on peut dire, qu'il le clôt magistralement ! En effet, le morceau monte progressivement en puissance, sans pour autant en faire trop, et arrive à synthétiser tout l'esprit de la NWOBHM.

Un petit point sur la production, qui renforce cette immersion dans la NWOBHM car elle sonne « d'époque », c'est-à-dire qu'on pourrait croire que cet album est sortit dans les années 80. Le logo et la pochette accentuent cette idée.

Au final, Night Demon arrive une nouvelle fois à nous replonger dans la période NWOBHM  avec son Heavy efficace et inspiré.