NEMESEA
Plus d'infos sur NEMESEA
Symphonic Gothic Metal (early), Gothic Rock (later)
Chroniques
Uprise
2016

White Flag
The Effigy
Journaliste (Belgique)

NEMESEA

«Nemesea vous plombe de hits en pagaille avec ce nouvel album au goût savoureux de rock alternatif moderne !»

14 titres
Symphonic Gothic Metal (early), Gothic Rock (later)
Durée: 50 mn
Sortie le 23/08/2019
2722 vues
La longue carrière de Nemesea n'est pas très connue en France, ce qui est assez dommage au vu de ses qualités. Le groupe fondé à Groningen au Pays Bas par Manda Ophuis et Hendrik Jan ne tardera pas à se faire remarqué dès sa première démo. Le premier album MANA est publié en 2004 et le groupe s'établit assez bien sur la scène Gothic/Symphonic Metal. S'en suit albums studio et lives jusqu'en août 2016 qui voit annoncer le départ de Manda, cofondatrice et chanteuse.

Le groupe se débrouillera pour assurer la promo de l'album UPRISE avec des chanteurs invités lors des prestations lives et se met à la recherche de sa nouvelle frontwoman. Le poste revient à Sanne Mieloo qui ré-enregistre les pistes vocales de quelques titres tiré du dernier album en date afin qu'ils puissent sortir en single avec la voix actuelle du groupe. Le son de Nemesea ayant évolué de Metal à rock alternatif moderne, ce changement vocal s'adapte parfaitement au nouveau style du groupe. Et ce n'est pas ce nouvel album au goût alternatif teinté de pop qui démentira la confiance que Nemesea à placé en Sanne, vu les performances de celle ci sur l'opus.

Les quatorze titres révèlent un véritable melting pot d'ambiances soit calmes soit énergiques comme dans ce « The Storm » qui ouvre magistralement l'album, partant d'un long roulement de caisse claire pour aboutir sur des couplets au chant envoûtant alors que les refrains sont purement pop rock. La recette du hit est assurée gagnante et sera reproduite avec le très réussi single « White Flag ». Dans le même genre mais se penchant plus sur des recherches sonores venant de la Dub et de la House, « Ratata » et « Rise » peuvent aussi revendiquer fièrement la place de hit single. A quelques accroches prêts, l'entraînant « Don't Tell Me Your Name » aurait pu également revendiquer cette place mais il lui manque le petit quelque chose de plus qui est présent dans les quatre titres précités.

Par trois fois nous ralentissons la cadence, « Lions », « Sarah » et « Let This Be All » se posent comme slows de cette nouvelle offrande. Le piano est de sortie et sa résonance envahi la pièce et votre coeur avec simplicité et émotions. « Lions » remporte la palme grâce à une mélodie enchanteresse dont il est difficile de se défaire. Ce qui n'empêche pas les deux autres titres d' être également très touchant.
A l'opposé, un « Fools Gold » et un « Nothing Like Me » sont les plus rapide. Deux bons titres qui représentent un côté plus banal de la composition mais qui apportent ce qu'il faut d'emballement et d'aération pour un album bien varié.

D'autres chansons possèdent cette qualité de single, notamment « Kids With Gun » avec son beat lent très marqué et ses choeurs d'enfants. Nous accrochons rapidement à ce genre de morceaux qui fait des ravages pour se maintenir en tête perpétuellement. Découvrons aussi la modernité quasi Néo-Metal de « Sayonara » avec son chant plus hargneux ou encore « Dance In The Fire » avec ses refrains scandés et cette ambiance indienne induite par les toms de batterie. « Heavy Weigh Champion » n'est pas en reste pour diversifier l'ensemble avec les effets posés sur le chant lors des couplets et son rythme lent s'enfonçant dans la lourdeur la plus sombre jusqu'au moment du refrain qui redevient clean. Bref, il y a de quoi faire pour varier les plaisirs avec ce WHITE FLAG.

Il va de soit que Sanne Mieloo (Vocals), HJ (Guitars/Vocals), Sonny Onderwater (Bass), Steven Bouma (Drums) et Mathijs van Til (Keys) nous offrent un disque de qualité, bien produit avec bon nombre de belles compositions qui trotteront longtemps dans la tête de l'auditeur. Le seul conseil reste d'y jeter une oreille par vous même pour, peut être, tomber sous le charme comme nous l'avons fait.