Necrophaze
Shades Of God
Journaliste

WEDNESDAY 13

«Wednesday 13 retrouve incontestablement toute sa fougue et sa créativité avec « Necrophaze », il ne fait aucun doute que les fans seront comblés par cette réalisation maitrisée de bout-en-bout»

12 titres
Durée: 41 mn
Sortie le 27/09/2019
364 vues

C'est réglé comme une horloge suisse que Wednesday 13 balance ses albums. Tous les deux ans, l'Américain nous gratifie d'une oeuvre où se mêle le Punk, l'horreur et le Metal, avec malheureusement parfois de grosses ficelles qui font qu'on est en droit de se demander si le gaillard ne se parodie pas lui-même. Cependant, « Condolences » (2017) avait montré un regain de force et de créativité pour Wednesday 13, ce serait fort dommage de ne pas en profiter, de ne pas installer une nouvelle dynamique sur le très attendu « Necrophaze ».

Halloween arrive bientôt et Wednesday 13 a pris de l'avance puisque son nouvel opus, « Necrophaze » est dans les bacs depuis fin septembre. Si comme dit plus haut, la carrière de l'Américain a connu des hauts et des bas, depuis quelques temps celle-ci a repris un vrai coup d'accélérateur. Bien plus rentre-dedans, mieux structuré et surtout armé d'ambiances réellement glaçantes, « Condolences » a conquis les nombreux fans de l'artiste et la bonne nouvelle c'est que « Necrophaze » s'inscrit non seulement dans la continuité mais qu'en plus l'intensité est montée d'un cran. Que ce soit l'éponyme avec l'illustre Alice Cooper en guest, 'Bring Your Own Blood' ou encore l'excellent 'Monster' qui accueille la magnifique Cristina Scabbia, Wednesday 13 régale à coups de grands riffs entraînant et plonge l'auditeur dans un univers glauque et horrifique. Pour sûr, la qualité est là, chaque titre est impeccablement structuré, accompagné çà et là de détails qui changent tout comme un solo de guitare, une accélération, une nappe de clavier ('Decompose'), bref toute la panoplie du parfait album d'Horreur Punk est de mise. Le piège généralement dans ce genre de production est d'en faire trop, de se parodier, d'être dans une sorte de démesure qui au final dessert plus qu'autre chose. C'est avec beaucoup d'intelligence qu'il est déjoué par Wednesday 13 qui en fait juste ce qu'il faut pour donner à « Necrophaze » une authenticité remarquable autant dans le coeur de la musique que dans l'atmosphère présente. Des propos parfaitement illustrés par 'The Hearse' dont la rythmique mi-tempo est accompagnée par une grosse puissance au niveau des guitares et de la batterie, un titre extrêmement lourd avec un impressionnant travail sur les claviers et les vocaux qui ne font qu'accentuer l'impression de malaise. Hormis quelques longueurs ('Tie Me A Noose' ou 'Bury The Hatchet') dispensables, difficile de dire du mal de « Necrophaze » tant cet opus transpire le travail bien fait.

Wednesday 13 retrouve incontestablement toute sa fougue et sa créativité avec « Necrophaze », il ne fait aucun doute que les fans seront comblés par cette réalisation maitrisée de bout-en-bout. Les années passent et force est de constater que l'Américain en a toujours sous le pied, qu'après des années un peu plus délicates il est bel et bien de retour avec tout le mordant qu'on lui connait. Allez hop, vous savez ce qu'il vous reste à faire ? Un petit clic sur le morceau juste en dessous et il y a fort à parier que vous en voudrez plus après.