ASPHYX
Plus d'infos sur ASPHYX
Death/Doom Metal
Chroniques

Necroceros
Anibal BERITH
Journaliste

ASPHYX

«Inspiré, puissant, épique, volumineux, "Necroceros" arbore une production sonore de qualité et moderne tout en conservant ses racines old school et le chant irremplaçable de Mark Van Drunen !»

10 titres
Death/Doom Metal
Durée: 50 mn
Sortie le 22/01/2021
69 vues

Ce dixième album d'Asphyx n'était pas prévu si tôt dans l'année; en même temps, cinq ans se sont déjà écoulés depuis l'excellent "Incoming Death" alors heureusement que la pandémie a donné envie au quartette hollandais de mettre les bouchées doubles pour dévoiler en ce mois de janvier 2021 "Necroceros" !

Articulé autour de dix titres, pas de doute possible, ce matériel est bien du Asphyx ! A commencer par le timbre si reconnaissable du frontman, LA marque de fabrique du groupe ! Attaquant franchement avec le très efficace 'The Sole Cure Is Death', il est clair que l'équipe menée par Marc Van Drunen depuis 1990 en a encore sous la pédale et dans le mediator ! Adoptant un rythme mid-tempo groovy aux riffs clairement old school, ce nouvel opus démarre sur les chapeaux de roue !

Distillant habituellement un death metal aux touches doom exacerbées le quartette innove et propose une musique variée et dense ! Ne se reposant pas sur ses lauriers, les hollandais sortent des sentiers battus et osent la prise de risque épique et mélodique avec notamment "Three Years of Famine" qui clôture la face A du vinyle. Ce dernier dénote du reste de la première moitié de la galette en affichant une couleur guerrière et mélancolique telle une fresque représentant une épopée aussi sauvage que grandiose avec une touche de triomphalisme marquant bien la fin de la première période du disque.

Tout juste le temps de tourner la rondelle et c'est la violente branlée avec le premier titre promotionnel du groupe "Botox Implosion". Pas vraiment représentatif de l'oeuvre, cette chanson a le mérite d'être redoutablement efficace et fera le job en live, c'est une certitude. Malgré sa violence, elle offre une touche de fraîcheur et de légèreté dans un univers globalement sombre et davantage épique sur la face B.

Loin des riffs incisifs et addictifs des cinq premiers morceaux, les musiciens se dirigent vers un chemin musical lourd aux plans oppressants ("In Blazing Oceans"). Très épique également il annonce, avec le reste des compositions, le puissant et oppressant titre éponyme "Necroceros" ! LA pièce maîtresse de l'oeuvre dans laquelle se concentre tout le savoir-faire des hollandais ! Plus de 7 minutes qui boostent l'album avec une composition sournoise qui tient en haleine l'auditeur sans vraiment commencer ni se terminer. Elle est parfaitement positionnée et rattrape les deux morceaux positionnés dans l'intervalle, "The Nameless Elite" et "Yield or Die", qui s'avèrent plus faibles.

Avec plus de 50 minutes, le disque est dense et bien qu'il soit varié et inspiré, je le trouve légèrement long. Cependant, Asphyx démontre indéniablement que l'on peut toujours compter sur eux avec près de 35 ans de carrière et un dixième album ! Inspiré, puissant, épique, volumineux, "Necroceros" arbore une production sonore de qualité et moderne tout en conservant ses racines old school et le chant irremplaçable de Mark Van Drunen !

Tracklist :
1. The Sole Cure Is Death 04:04
2. Molten Black Earth 05:06
3. Mount Skull 06:02
4. Knights Templar Stand 03:35
5. Three Years of Famine 07:38
6. Botox Implosion 03:15
7. In Blazing Oceans 05:06
8. The Nameless Elite 03:56
9. Yield or Die 04:28
10. Necroceros 07:06