Protogoni Mavri Magiki Dynasteia
Shades Of God
Journaliste

MYSTIFIER

«Du bon vieux Black / Death occulte à souhait, fait par des anciens, voilà ce qui vous attend avec « Protogoni Mavri Magiki Dynasteia », du vrai, du pur, du dur, ici il n'y a rien de superficielle»

10 titres
Black/Death Metal
Durée: 50 mn
Sortie le 08/03/2019
3276 vues

Les anciens font plus que jamais de la résistance, et franchement c'est loin d'être une mauvaise nouvelle. 18 ans après leur dernier album, « Profanus », voici que revient dans les bacs l'une des formations les plus cultes et occultes du Brésil : Mystifier. Si entre temps le groupe n'est pas resté inactif avec notamment la sortie de compilations, c'est une réelle bonne surprise de voir Beelzeebubth et sa bande sortir un nouvel opus, son nom ? « Protogoni Mavri Magiki Dynasteia ». Vous voici prêts à franchir l'une des portes menant aux enfers, laissez votre âme là où elle est, détendez vous, vous avez rendez-vous avec Lucifer.

Depuis maintenant 30 ans, le trio brésilien se fait un devoir de répandre sa bonne parole au travers d'un Death / Black profondément bestial et occulte, qui ne s'encombre d'aucun superflu. Mystifier fait dans le basique, certes, mais avec une qualité rare dans l'exécution tout en développant des atmosphères qui confèrent à sa musique une crédibilité incroyable. « Protogoni Mavri Magiki Dynasteia » c'est 10 titres pour 50 minutes de Metal on ne peut plus extrême, simple, mais terriblement efficace, qui va droit à l'essentiel sans jamais sur-jouer, dans un esprit naturellement old school. Après un début d'album très mi-tempo aux allures de rituel satanique avec les excellents 'Weighing Heart Ceremony' et 'Witching Lycanthropic Moon' qui installent un climat pesant, Mystifier passe la seconde avec le terrible 'Akhenaton (Son Mighty Sun)' et commence doucement mais sûrement à faire parler la poudre, les rythmiques sont plus soutenues, les blasts plus nombreux, le growl plus profond. Une évolution qui se confirme sur 'Six Towers of Belial's Path', mais surtout avec le tonitruant 'Demoler las Torres del Cielo (en nombre del Diablo)' qui mixe à merveille la puissance du Death Metal et la fureur du Black, notamment grâce à des vocaux qui alternent entre le guttural et le hurlement. Un titre qui résume bien à lui seul le calibre et l'esprit général de « Protogoni Mavri Magiki Dynasteia » dont le contenu très brut de décoffrage s'inscrit dans la grande tradition du Metal Extreme Sud-Américain. Mais Mystifier a plus d'une corde à son arc, il sait aussi se montrer plus Heavy dans l'âme, tout en gardant son aspect occulte, 'Thanatopraxy' en est un bel exemple, après une intro assez théâtrale, c'est un retour sur du mi-tempo où les riffs et les leads guitares sont nettement plus Heavy. Il ne faut pas bien plus d'une écoute pour cerner « Protogoni Mavri Magiki Dynasteia », cela est essentiellement dû au fait que Mystifier joue franc jeu et balance un Death / Black cru et sans concession. Pour autant il faut admettre que le résultat est probant, la bestialité que dégage l'album n'est pas feinte, c'est même sa grande force, à une époque où les groupes surenchérissent tous dans des productions de plus en plus surfaites et aseptisées, ça fait du bien de revenir à un son et une production qui n'ont rien de faux.

Retrouver Mystifier après 18 ans d'absence est quand même une sacrée surprise, mais on ne boudera pas notre plaisir, surtout que ce retour discographique est une vraie réussite. Du bon vieux Black / Death occulte à souhait, fait par des anciens, voilà ce qui vous attend avec « Protogoni Mavri Magiki Dynasteia », du vrai, du pur, du dur, ici il n'y a rien de superficielle, juste 3 mecs qui connaissent parfaitement leur affaire. En gros, que du bonheur.

MYSTIFIER
Plus d'infos sur MYSTIFIER
Black/Death Metal