MAMMOTH MAMMOTH
Plus d'infos sur MAMMOTH MAMMOTH
Stoner Rock/Metal
Chroniques

Mount The Mountain
Herger
Journaliste

MAMMOTH MAMMOTH

«Un album qui s'essouffle à son écoute. Dans la lignée de leurs précédents opus !»

10 titres
Stoner Rock/Metal
Durée: 35 mn
Sortie le 28/04/2017
9519 vues
La scène australienne n'est pas qu'ACDC, Rose Tatoo, Airbourne ou feu Silverchair. C'est aussi une scène moins connue plus '' roots'' et plus underground, des groupes comme les vétérans Black Thrashers de Destroyer 666 ou encore les nouveaux ''Kyuss'' lancés par Napalm Records, Zombie Mortor Wecking Yard.
Et puis il y a Mammoth Mammoth qui bourlingue un peu partout dans le Monde en première partie de groupes reconnus comme Sleep lors de leur tournée effectuée en 2016.

Les kangourous sortent ce ''Mount The Moutain'' via Napalm Records, quatrième effort qui risque de faire débat tant l'album est inégal. Le groupe est composé de Mickey Tucker au chant, connu pour ses frasques en tournée, Peter Bell à la basse, Ben Cruz aux grattes et derrière les fûts Frank Trobbiani.

Mammoth Mammoth sort ce quatrième album sans se détacher de ce qu'il a fait par le passé. Bon ! Pour commencer, je vais citer la reprise de la vedette pop Kylie Minogue ''Can't Get You My Head''. Une reprise quelconque même si le groupe l'a reprend à sa sauce. Je ne comprends pas l'intérêt de reprendre un titre de quelqu'un comme cela. C'est du remplissage surtout dans le cadre d'un quatrième opus.

Au niveau des titres originaux, je ne peux pas dire que cela soit mauvais au contraire: des titres comme ''Mount The Mountain'' ou "Spellbound" sont honnêtes. Mais le reproche principal, c'est que toutes ces compositions sont construites de la même manière: des tempi mixés avec des riffs punks voir rock'n roll, des refrains scandés. Le problème, c'est que lorsque l'on compose des morceaux dans la même ''veine'' il y a toujours le risque d'essoufflement avant la fin de l'album et c'est ce qui arrive ici.

Après côté musicos, c'est pas trop mal. En revanche, je ne suis pas fan de la voix de Tucker qui peut faire penser à celle de Lemmy mélangée à celle de Bon Scott. Après c'est une affaire de gout.

Par contre l'artwork est une réussite comme l'était le reste de leur discographie: beau esthétique et soigné.

Pou conclure, Mammoth Mammoth continue dans la lignée de ses prédécesseurs inégaux où l'inspiration s'essouffle au fur et à mesure de son écoute. Si vous devez écouter un album de Stoner digne de ce nom, allez écouter l'album de leurs compatriotes de Zombie Mortor Wecking Yard qui est plus rentre dedans et de meilleur qualité.