Motanka
Enora
Journaliste

MOTANKA

«« Motanka », un premier album de très bon augure pour le groupe ukrainien du même nom qui pose des bases solides pour son Mystic Metal nourri au Metalcore et au Folk »

14 titres
Mystic Metal
Durée: 57 mn
Sortie le 07/06/2019
470 vues

Remarqué en arrivant second lors du W : O : A : Metal Battle 2018 du Wacken, Motanka est un quatuor ukrainien formé en 2015 par Victor Verba (chant, dulcimer, clavier), Anatolii Zhalnin (guitare), Sergii Khodorchuk (basse, ocarina) et Dmytro Diachenko (batterie, chant guttural). Après une signature chez Napalm Records, le groupe entre en studio et nous propose aujourd'hui un premier album !

Suivant une tradition Folk bien établie, Motanka commence par poser de solides bases à son univers musical qui nous est ici présenté, grâce à ‘Alatyr', solennelle et qui n'est pas sans rappeler les atmosphères de certaines créations de Dordeduh, leurs voisins roumains. Une rythmique sous-tend ‘Fire Burns' qui arrive ensuite, dans la continuité de cette introduction. C'est d'ailleurs l'occasion de découvrir la magnifique voix de Viktor Verba et son interprétation puissante de son rôle clé dans le groupe qui trouve un bel équilibre entre Folk et Prog atmosphérique. Dans une sorte de lignée Pop Rock très surprenante, Motanka dévoile ‘Air', un titre doux et accessible qui s'appuie sur des références assez variées et où chacun devrait pouvoir se retrouver sans peine, en particulier les amateurs de Metalcore, en particulier avec le beau travail de Sergii Khodorchuk à la basse. Les instruments traditionnels ukrainiens, si chers aux membres de Motanka, trouvent toute leur place sur la lente ‘Des' u horakh', plus mystique que ce qui vient d'être proposé, tout en restant moderne dans sa construction.

Ce qui fonctionne le mieux sur l'album est sans doute l'engagement infaillible des musiciens qui ont une foi absolue en ce qu'ils vont, ce qui se transmet sans peine à l'auditeur. Les influences Metalcore qu'on pressentait sur ‘Air' se confirment avec force et groove sur ‘Oy ty moya Zemle', marqué par un jeu de batterie délié et agréable signé Dmytro Diachenko. A la manière d'une balade fantomatique, ‘Bosymy nizhkamy' est une bouffée d'air frais, une échappée évanescente si douce qu'on ne sait plus si on l'a rêvé ou si elle est réelle ; enfin, jusqu'à ce qu'une déferlante d'énergie s'abatte sur nous ! Peut être aura-t-il fallu attendre jusqu'à ‘Voroh' pour avoir une définition et une démonstration complète de ce qu'est le Mystic Metal, mais ça en valait largement la peine tant ce titre se révèle être la pépite de l'album ! Nouvelle transition avec ‘Berehynya' qui souligne encore à quel point Motanka fait attention à structurer son travail.

‘Horizon' n'est pas une chanson que l'auditeur gardera franchement à l'esprit tant elle manque parfois d'identité, malgré un bon travail de la guitare d'Anatolii Zhalnin. Si Motanka brille avec ‘Voroh', le mélange prend moins sur ce titre, mais rien qui pourrait véritablement freiner la progression plus qu'intéressante du groupe. Au contraire, ‘Pace Of The Space' est une création à fleur de peau pour laquelle on remercie les musiciens qui proposent un renouveau du genre, sans dénaturer ce qu'ils dévoilent. Plus sobre, ‘Khreshchennya' est un véritable voyage musical que les amateurs du genre se feront un plaisir de découvrir. Toujours dans cet entre-deux Folk/Metalcore, ‘What Are You Living For' permet de renouer avec une rythmique forte et entraînante. Puissante et fougueuse, ‘Verba' est une création audacieuse qui nous rendrait presque tristes à l'idée que la fin de l'album approche et prend finalement la forme de ‘Kroda'.

« Motanka » est un premier album de très bon augure pour le groupe ukrainien du même nom qui pose des bases solides pour son Mystic Metal nourri au Metalcore le plus groove et au Folk le plus traditionnel. Sans renier ses origines, Motanka s'appuie sur des recettes qui ont fait leurs preuves tout en leur apportant un petit plus qui les rend modernes et séduisantes !


MOTANKA
Plus d'infos sur MOTANKA
Mystic Metal