The Passage of Existence
Shades Of God
Journaliste

MONSTROSITY

«« The Passage of Existence » est un album dans la grande tradition Death, fait de 12 titres taillés dans le moule dans anciens, où la brutalité et la technique sont indissociables»

12 titres
Death Metal
Durée: 57 mn
Sortie le 07/09/2018
1611 vues

Ce n'est un secret pour personne : dans la musique, on ne fait pas toujours la carrière qu'on devrait faire, et Monstrosity en est un bel exemple. Formé a peu de choses près à la même époque que les grands noms du Death Metal comme Morbid Angel, Obituary ou encore Deicide, la trajectoire de Monstrosity a malheureusement été bien différente. Pourtant, le groupe n'a jamais manqué de talent, loin de là même, mais le sort n'aura cessé de s'acharner sur eux pour au final les reléguer au rang de second couteau (avec une lame bien aiguisée). Mais qu'à cela ne tienne, Monstrosity a fait son chemin et revient en cette fin d'été après 11 ans d'absence avec une toute nouvelle offrande, « The Passage of Existence », et vous pouvez nous croire, le niveau est très élevé.

Monstrosity n'est pas seulement connu pour être l'ancien groupe du célébrisime George ''Corpsegrinder'' Fisher (le chanteur de Cannibal Corpse pour les 2/3 qui ne suivent pas), il est aussi connu pour être un groupe qui possède un niveau technique proche de l'excellence. Parce que oui, on peut faire du Death Metal bien brutal sans pour autant laisser la technique dans les loges. « The Passage of Existence » est un album dans la grande tradition Death, fait de 12 titres taillés dans le moule dans anciens, où la brutalité et la technique sont indissociables. Dès l'ouverture Monstrosity annonce la couleur avec l'apocalyptique 'Cosmic Pandemia' : c'est lourd, puissant, alambiqué et terrifiant à la fois. Des vocaux ultra caverneux viennent surplomber une musique quasi chirurgicale agrémentée de soli somptueux donnant une relative profondeur à l'ensemble. Même punition avec les surpuissants 'Kingdom of Fire', 'Maelstrom' et 'Solar Vacuum' où Monstrosity étale son savoir-faire en envoyant une véritable rafale à chaque riff. De nombreux changements de rythmes prennent l'auditeur toujours par surprise, tout comme les nombreux soli déboulant de nulle part, pas de doutes possibles, les Américains pètent la forme. Mais résumer « The Passage of Existence » à une simple combinaison de technique et brutalité serait extrêmement réducteur. Les ambiances sont également très travaillées, preuve faite avec le sublime 'Dark Matter Invocation' dont la lourdeur angoissante pousse à de frénétiques headbangs en état de quasi léthargie.

On pourrait continuer longtemps à détailler « The Passage of Existence » sauf que voilà, son petit point faible est peut-être son homogénéité. Si certains albums partent dans tous les sens, « The Passage of Existence » suit une ligne conductrice et ne sort jamais des clous, même pas pour un petit extra avec un titre qui verrait Monstrosity sortir de sa zone de confort. Mais ne soyons pas trop gourmands, le job est plus que fait et les fans de Death Metal à tendance old school ne pourront être que conquis.

Si dans l'absolu il n'y a rien de nouveau sous le ciel de Monstrosity, on peut nettement affirmer que « The Passage of Existence » est un excellent album de Death Metal, respectant à la lettre le scrupuleux cahier des charges imposé par le style. La vie de Monstrosity n'a pas été de tout repos mais les gaillards sont toujours là et ça, ça fait bien plaisir.

MONSTROSITY
Plus d'infos sur MONSTROSITY
Death Metal