Furiosity
United Rock Nations

MONSTER TRUCK

12 titres
Rock
Durée: 47 mn
Sortie le 28/05/2013
3537 vues
Géniteur de deux EP remarqués et qui l'a fait rapidement accéder aux charts et premières parties de classe (Deep Purple, Slash), c'est un sérieux client que ce Monster Truck qui klaxonne à notre porte. Et disons-le tout net, ce « Furiosity » décoiffe comme un 40 tonnes américain lancé sur les lignes droites des highways.

Les 4 canadiens, dont un clavier, délivrent des morceaux de heavy rock impeccables, dans un style que l'on qualifierait de « classique » , dans la veine du meilleur des 70's : Black Sabbath pour les riffs de guitare qui charpentent la plupart des morceaux et Deep Purple, évidemment pour la couleur apportée par l'orgue Hammond, mais aussi pour les sonorités du chant, ce qui peut vous donner une idée du talent de frontman (également bassiste) Jon Harvey.

« Old Train » qui ouvre l'album (un train chez Monster Truck ?? ôde au fer-routage ? le mystère reste entier !), et « The lion » qui lui succède, sont une paire de baffes, à la fois rapides, puissants et catchy. A noter sur ce 2e titre un ralentissement de tempo qui magnifie un solo plein de feeling ; sur le modèle Clapton, ces gars-là ont évidemment tout compris à la musique : pas besoin d'être rapide pour être le meilleur (« bien au contraire » ajoutent les dames ! ).

On dégustera une nouvelle fois l'efficacité d'un léger ralentissement de tempo, simple mais magnifiquement exécuté sur « Psychics », le 4e titre, qui appuiera diaboliquement le refrain. Et ainsi vont la majorité des titres de cette galette, synthétisant chacun avec harmonie, refrains puissants, riffs imparables et groove dans un tempo souvent soutenu : « Boogie », « Sweet mountain river », « Undercover love ».

Seul reproche : plusieurs titres d'un format très court (à peine 3 minutes et souvent moins), mais qui ne rend les titres que plus efficaces. De plus, ce qui nous fait parier sur un bel avenir pour Monster Truck, c'est la classe avec laquelle ces gus prennent des chemins de traverses par le biais de titres aux sonorités plus modernes : « Power of the people » lorgne vers Audioslave et « The Giant » du côté de chez Volbeat.

« For the sun » est un blues lent aux voix habitées, festonné de guitare à la Gary Moore. « My love is true », et à un degré moindre « Oh Lord » (le bien nommé avec ses couplets incantatoires), ont presque un esprit soul et gospel ! Tout cela avec une remarquable cohérence entre l'ensemble des titres.

Bref, c'est simple (mais encore faut-il le composer, pensez à « Satisfaction » des Stones par exemple !!), c'est carré, ça a une âme et ça s'écoute à plein volume le vendredi soir au pub ou en camion ! C'est du rock et c'est tout ce qu'on aime !