MONOLITHE
Plus d'infos sur MONOLITHE
Funeral Doom Metal

Nebula Septem
Herger
Journaliste

MONOLITHE

«Monolithe confirme tous les espoirs mis en lui. ''Nebula Septum'' est un album abouti qui en fait l'un des meilleurs en France et sur la scène internationale.»

7 titres
Funeral Doom Metal
Durée: 49 mn
Sortie le 26/01/2018
9911 vues
Le groupe Monolithe sort après deux années sans albums studios son septième opus intitulé ''Nebula Septum''.
Le groupe français est originaire de Paris et a connu quelques changements dans son line up. Suivant l'ordre logique des intitulés d'albums, il continue avec celui-ci : 7 titres de 7 minutes pour un septième opus. Et pour bien faire, les 7 morceaux commencent par les sept premières lettres de l'alphabet.
La formation continue avec excellence sa quête musicale en nous proposant un Doom inspiré et réfléchi.

Les 7 titres écrits pour ce ''Nebula Septum'' sont de très haut niveau et ont été créé autour d'un concept sur l'univers et l'espace.
Basés, comme c'est le cas dans des compositions de Doom, sur des riffs lents et lourds, la musique de Monolithe ne se réduit néanmoins pas qu'à cela.

Décrits depuis leurs débuts comme faisant du Funeral Doom, leur musique est devenue plus complexe voire progressive, comme inspirée de la complexité de l'univers. Le résultat est une musique non linéaire, avec des plans différents, des cassures dans les structures, de superbes soli agrémentés de nappes de synthés discrètes mais atmosphériques. Pour ma part, je trouve que Monolithe se rapproche des nordistes de SUP à l'époque de ''The Cube''.

Aucun titre n'est mauvais, bien au contraire. Le groupe s'est attaché à rendre de bonnes compositions et cela donne un rendu parfait, dû en partie à la qualité des musiciens et de la production soignée.
La voix de Robert donne beaucoup au rendu et à la qualité des compositions, tantôt dans un registre caverneux et profond, proche des vocaux de My Dying Bride, tantôt plus guturale ou sur d'autres passages proche des screams.

Pour comprendre cet album, je vais parler plus précisément de certains morceaux même si les 7 titres sont très bons.

Le premier titre de ce ''Nebula Septum'' dresse un très bon exemple de compositions dans le style de l'album, avec ses riffs lourds, mélodiques et mélancoliques ainsi que des changements de tempi. J'aurais pu citer un autre titre de l'album comme ''Burst In The Event Horizon'' et son ambiance froide et ténébreuse.

''Delta Scuti'' présente l'éventail des possibilités de Robert au chant dans un registre plus agressif ou plus profond. Les mélodies sont très belles, toutes plus tristes les unes que les autres.

''Fathom The Deep'' et ses claviers très ''spatiaux'' en fait un des moments forts de cet album. Quant au dernier titre ,''Gravity Flood'' titre instrumental le plus planant qui rappelle l'esprit musical de Pallbearer.

Monolithe confirme tous les espoirs mis en lui. ''Nebula Septum'' est un album abouti qui en fait l'un des meilleurs en France et sur la scène internationale.