Molten Giant
Anibal BERITH
Journaliste

EXOCRINE

«Exocrine est en train de se tailler une place au panthéon du brutal tech death avec des compositions denses et géniales !»

8 titres
Progressive/Technical Death Metal
Durée: 35 mn
Sortie le 17/08/2018
3586 vues
Formé par Sylvain (guitare/compositeur) et Jordy (bassiste/chanteur) originaires de Bordeaux, le groupe Exocrine est né en 2013 faisant suite à un projet musical n'ayant pas abouti et dans l'esprit de composer quelque chose de très technique. Deux albums sont issus de la formation initiale et c'est à l'aube de la composition du troisième que Michaël de Fleshdoll et Blood Ages a rejoint la troupe pour l'élaboration de Molten Giant!
Evoluant dans un death très technique à l'instar de fleurons tels que Beyond Creation, First Fragment, Obscura, Exocrine propose une musqiue très pointue sachant associer mélodie et brutalité dans un style propre.
Venant de changer de label pour une ambition à l'internationale, c'est vers Unique Leader Records que le quartet se dirige, label à même de satisfaire les ambitions du combo dont la musique plaît énormément outre atlantique, la France étant encore un peu en retrait pour savoir apprécier le genre.

Accroissant la brutalité de ses compositions avec des touches plus progressives et moins jazzy, Exocrine propose une nouvelle histoire sous la forme d'un concept album. Ayant exploré l'occultisme avec ''Unreal Existence'' et la Sci Fi avec ''Ascension'', les français s'attaquent maintenant à une sorte de ''monster movie'' à la japonaise (Godzilla) et ça se ressent dès les premières notes de ''Scorched Human Society'' dont l'univers est glauque et dont les riffs sont incisifs avec des parties de batterie blastées terribles et terrifiantes accompagnées d'un chant des plus caverneux.
Ne manquent pas à l'appel les plans plus mélodieux et techniques permettant des pauses de courtes durées avant de se refaire tabasser de plus belle!
On est rapidement embarqué dans l'univers des films catastrophes japonais dont l'intensité s'accroît au fil de la tracklist, le titre ''Hayato'' présentant l'anti héros de cette histoire, le démontre avec son ambiance plus mélancolique et par l'intégration de parties de soli plus denses.

Apparaissent des parties techniques plus ambiantes mais pas pour autant plus accessibles (''Backdraft'') rappelant Obscura, le chant restant, en revanche, toujours obscure et caverneux! L'ensembles des compositions offrent une variété soutenue puisque le combo distille aisément des plans mélodieux sur fond de mid tempo pour accélérer le rythme intensivement maintenant l'auditeur par le col du T-shirt (ou de la chemise)... à quand la prochaine tartine (''Molten Giant'') !! Ca rape, ça tronçonne, ça écorche, ça laisse des traces...et ça enfonce le clou, toujours plus fort , toujours plus profond. L'histoire suit son cours et nous emporte avec des plans mélancoliques plus marquants (''Flamewalkers'').

Les parties chantées sont démentielles et soutenues (''Lavaburst'') et magnifient la puissance musicale des compositions en maintenant la barre haute jusqu'à la pièce maîtresse de l'oeuvre de plus de 8 min (''The Shape of New World'') prenant naissance juste après l'intrigant et épique intermède ''Behind the Wall''. Attaquant violemment, cette huitième et dernière piste a le privilège de réunir l'ensemble du savoir faire des girondins/toulousains avec plus de puissance et d'intensité notamment inspirée par les samples épiques accompagnant la structure musicale qui se veut variée et complexe.

Avec ce troisième album, Exocrine est en train de se tailler une place au panthéon du brutal tech death avec des compositions denses et géniales! Partis pour conquérir l'étranger et s'étant fait une belle réputation en tournant récemment avec des pointures telles qu'Obituary, Obscura et Gorod, le quintet du sud ouest devrait atteindre son objectif! C'est tout le mal que nous lui souhaitons!!!

Anibal Berith
EXOCRINE
Plus d'infos sur EXOCRINE
Progressive/Technical Death Metal